La nouvelle souche du coronavirus : L’État a déjà pris les devants pour étudier la présence ou non de cette variante du virus.


La nouvelle souche du coronavirus, détectée au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, où elle a été identifiée chez des patients, ne laisse pas le Sénégal indifférent. L’État a déjà pris les devants pour étudier la présence ou non de cette variante du virus.

En fait, l’Institut Pasteur et l’Iresseef sont chargés de mener les travaux. Les deux instituts de recherche en santé se chargeront, dans un protocole d’étude, « de séquencer la variante du virus » décrite comme étant plus dangereuse et plus contagieuse. Les experts pourront savoir si elle est bien présente au Sénégal ou non après un « séquençage » de génome.

« Nous avons été saisis concernant la question de la mutation du virus », a fait savoir le Dr Mamadou Ndiaye, Directeur de la prévention, dans le journal L’Obs. D’ailleurs, la question a été abordée, nous apprend-on, au cours de la réunion du comité national de gestion des épidémies (Cnge), lundi 21 décembre dernier.

Le ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr, avait fait le point en présence des responsables de l’Institut Pasteur et de l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation (Iressef).

La découverte de nouvelles souches plus contagieuses pourrait expliquer la hausse des contaminations ces derniers jours. Ce qui a poussé le gouvernement à reconfiner Dakar et Thiès dès 21h, à partir de ce mercredi.

Please follow and like us:
La nouvelle souche du coronavirus : L’État a déjà pris les devants pour étudier la présence ou non de cette variante du virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
RSS
EMAIL