POINT DE LA SITUATION NATIONALE N °278 SUR LA COVID-19 DU 4 DÉCEMBRE 2020.

Point de situation 278
Sur 1054 tests réalisés, 80 sont déclarés positifs:
✅ 33 cas contacts suivis
✅ 00 cas Importés
✅ 47 cas communautaires
✅ 10 patients guéris
Bilan:
Le Sénégal a enregistré 👉 16.297 cas positifs dont 👉 15.707 guéris, 👉 336 décès. ▶️▶️ 2️⃣5️⃣3️⃣ sous traitement.

✔SOYONS CONSCIENTS ,  RESPONSABLES ET DISCIPLINÉS.
✔RESTONS VIGILANTS  EN RESPECTANT LES GESTES BARRIÈRES ET LA DISTANCIATION PHYSIQUE ET EN PORTANT SYSTÉMATIQUEMENT NOS MASQUES POUR NOUS PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES POUR UN SÉNÉGAL GAGNANT.
💢Le ministère de la Santé et de l’Action sociale exhorte les populations à respecter les mesures de prévention.💥

SCANDALE DES CENTRES DE REDRESSEMENT : « J’EN AI EU TROP HONTE… »

Serigne Modou Kara présente ses excuses suite au scandale de ses centres de redressement. Il a formulé son repentir à travers un message audio. « Je demande pardon à tous les chefs religieux : les Mbacké, les SY, les Bousso, les Niasses, les Layes », a-t-il dit. Dans ses excuses, le guide associe les autorités étatiques à leur tête le chef de l’État, Macky Sall, ainsi qu’aux chrétiens car a-t-il souligné ses « sympathisants sont de tous les bords. »

« J’ai vu ces derniers jours ce que vivent les jeunes (dans ces centres). J’en ai eu trop honte. Je leur demande pardon », a-t-il poursuivi, s’adressant aux victimes de sévices corporels. Avant de souligner qu’il ne pouvait « ne pas demander pardon à tout le monde. » Donnant des gages, le dignitaire mouride s’est engagé à ne plus commettre « ce qui peut troubler un pays ou faire mal à une personne ».

Une affaire pendante devant la justice. Des hommes de sécurité du marabout ont bénéficié d’un retour de parquet, hier. Ainsi, les 43 personnes arrêtées, entre le 28 et le 29 novembre, dans les différents centres de redressement du guide religieux, attendent toujours d’être fixées sur leur sort.

SenCaféActu du 4️⃣ décembre 2020

1- Le Sénégal rend hommage à Pape Bouba Diop son éternel numéro 19 : AIBD capitale du Sénégal ce vendredi

  • Arrivée de la dépouille à 15h30 par le vol d’Air Sénégal en provenance de Paris. Pape Bouba Diop, aura un hommage digne de son rang. Une cérémonie d’hommage est prévue à l’aéroport Blaise Diagne de Diass cet après-midi
  • Accueil, décoration à titre posthume, hommage national présidé par le Chef de l’Etat Macky à l’aéroport Blaise Diagne. Pape Bouba Diop sera élevé au rang de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite pour service rendu à la nation
  • Procession, transfert du corps à la mosquée de Dangou de Rufisque où les rues sont déjà meublées par les photos du fils prodige. Un monument est érigé à sa mémoire au terrain de son quartier aux Hlm de Rufisque
  • Levée du corps à la mosquée et inhumation au cimetière des Hlm de Rufisque demain samedi.

2- Mauvaise nouvelle pour les consommateurs : Les boulangers décident d’augmenter le prix du pain dans 72h

Les boulangers ont de nouveau fait face à la presse ce jeudi 3 décembre 2020. Ce, pour mettre à nu les innombrables difficultés auxquelles ils font face. Par la même occasion, ces acteurs évoluant dans le secteur de la boulangerie ont passé en revue les négociations qu’ils ont eues avec leur tutelle et l’ancien Premier ministre, Boun Abdallah Dionne. De ces différentes rencontres, un protocole d’accord sur le prix de la farine, du pain et sur la réglementation du secteur de la boulangerie a été ficelé mais qui toujours peine à être appliqué. Aujourd’hui, face à toutes ces promesses non tenues, les boulangers ont pris la décision d’augmenter le prix du pain, notamment la miche qui était vendue à 150 francs CFA.
« Depuis janvier 2019 le prix du sac de farine a augmenté. Il est passé de 13 000 à 18 000 francs CFA. C’est pourquoi, le prix de la farine doit être en adéquation avec celui du pain » a fait savoir Bada Gassama. Qui toutefois interpelle le gouvernement sur les TVA. Les boulangers, repris par Dakaractu, ont, par la même occasion, exigé le départ de leur ministre de tutelle avant de donner un ultimatum de 72h au président de la République pour résoudre ce problème.

3- Outrage, propos provocateurs, recherche du buzz : Le CNRA met en garde les télés et les sites internet

« La liberté d’expression exige de tous les acteurs des médias un sens aigu des responsabilités. Or, depuis quelques temps, certains médias audiovisuels en ligne s’illustrent par la diffusion de sujets aussi provocateurs, insultants, irrespectueux qu’outrageants ; de contenus inacceptables de par leur caractère attentatoire à la morale, à la pudeur et aux valeurs et cultures sénégalaises ; de propos de nature à provoquer des troubles à l’ordre public ou à porter atteinte à la cohésion sociale et à l’entente cordiale entre les différentes communautés de notre pays.
Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, conformément à sa mission de veiller sur le respect de la réglementation applicable à la communication audiovisuelle, appelle l’ensemble des services de médias audiovisuels, notamment ceux diffusés sur internet, à mettre un terme à de telles dérives. Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel rappelle que certains dérapages exposent les médias responsables/fautifs à des sanctions de la part de l’Organe de régulation et/ou à des poursuites judiciaires », selon le communiqué du CNRA.

4- Affaire des centres de rééducation : Serigne Modou Kara s’excuse

 Serigne Modou Kara Mbacké a fait une nouvelle sortie sur l’histoire des centres de redressement de Kara-sécurité.
À travers le message audio ci-dessous, le guide religieux présente ses excuses et donne rendez-vous avant la fin de l’année.

5- Obligés de prouver leur nationalité sénégalaise : Les Diallo, Barry, Diallo en ont marre

A l’Assemblée nationale, le député Aboubakry Diallo a fait un plaidoyer poignant pour s’insurger contre la pratique. ” Il faut régler cette injustice. Nous sommes des Sénégalais comme tous les autres. Ce n’est pas normal qu’au niveau du passeport, qu’on me demande un certificat de nationalité, alors que le ” Ndiaye” passe facilement. Je parle  seulement pour tous ceux qui sont dans la même situation. Ou bien on demande le certificat à tout le monde, ou bien on ne le demande à personne.” affirme le député cité par l’As.

« Nous en avons marre qu’on demande à nos enfants des certificats de nationalité du simple fait de leur nom. C’est une stigmatisation qui n’est pas acceptable. Au nom de quoi on doit demander à un Diallo, un Bâ ou un Barry un certificat, alors qu’on ne le demande pas à un Sall, ou un Ndiaye? C’est aberrant » dit-il pour terminer…

6- Actu International

  • Le Mali va négocier avec les terroristes, selon  Moctar Ouane Premier ministre de la transition du Mali

    Invité des rédactions de RFI-France 24,  Moctar Ouane souligne que la volonté de dialogue (avec les terroristes)  a été exprimée par le dialogue national de 2019 et qu’il s’agit de ce fait pour le gouvernement d’être « en phase avec la volonté du peuple malien ». Face à l’option militaire, le gouvernement a préféré la voie du dialogue, insiste Moctar Ouane.

    Le PM malien explique que des négociations avec des personnalités comme Iyad Ag Ghaly, le chef du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) ou Mamadou Koufa, le chef de la Katiba Macina, n’est pas exclu, soulignant que le but est un « dialogue avec tous les enfants du Mali ».
  • France: Le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin lance une offensive contre 76 mosquées pour lutter contre le «séparatisme»

    Sur les 76 mosquées concernées, 18 sont particulièrement ciblées par des actions immédiates et risquent d’être fermées. Les 58 autres seront surveillées et contrôlées sur l’ensemble de leurs activités, informe RFI.

7- Actu Sports

  • Une autre consécration pour Sadio Mané : L’international désigné meilleur ailier du monde

    L’international sénégal de Liverpool a été nommé comme le meilleur ailier du monde. Selon ESPN, Sadio Mané est le numéro 1 des milieux excentrés au monde en 2020. Mané devance Raheem Sterling de Manchester City et Serge Gnabry du Bayern Munich.

La rédaction de SenCaféActu

❇Ephémérides du jour 4️⃣ Décemebre

✅4 Décembre 2019
Naufrage au large des côtes mauritaniennes d’une embarcation de fortune partie de la Gambie et transportant des migrants. Le bilan fait état d’une cinquantaine de morts dont une quinzaine de Sénégalais.

✅4 Décembre 2018
Décès à l’hôpital Principal de Dakar de Sidy Lamine NIASSE, fondateur du Groupe de presse Walfadjri.

✅4 Décembre 2017
Ouverture à Dakar des premières assises territoriales sur la mobilité urbaine organisées par le Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, à travers le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD), en collaboration avec l’Association des Maires du Sénégal (AMS) et le Programme de Politiques de Transport en Afrique.

✅4 Décembre 1997
Au Stade Vélodrome à Marseille, Youssou NDOUR interprète pour la 1ère fois en public l’hymne officiel de la Coupe du Monde de Football « France 98 »   « La Cour des Grands » qu’il a composé ;  c’était à l’occasion du tirage des Poules.

✅4 Décembre 1974
Création officielle au Ministère des Affaires étrangères du Club de Dakar, cadre de concertation entre pays industrialisés et pays en voie de développement.

✅4 Décembre 1966
Inauguration à Thiès par le Président Léopold Sédar SENGHOR des Manufactures Sénégalaises des Arts Décoratifs (MSAD).

✅4 Décembre 1960
Le Sénégal entre dans l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T). Créée en 1919, l’organisation est devenue une agence spécialisée des Nations-Unies en 1946, au lendemain de la deuxième guerre mondiale.

✅4 Décembre 1920
Création du Conseil colonial.du Sénégal qui remplace le Conseil général du Sénégal qui ne comprenait que les représentants des quatre communes de plein exercice. En plus des représentants des quatre communes, le Conseil colonial comprenait des membres désignés par les chefs de cantons. Le Conseil colonial sera supprimé en 1946.

✅4 Décembre 1863
Signature entre le Gouverneur Louis FAIDHERBE et le Damel Madiodio d’un traité plaçant une partie du Cayor sous la souveraineté de la France.

✅4 Décembre 1861
Entrée en fonction du capitaine de vaisseau Jean Bernard JAUREGUIBERRY, Gouverneur du Sénégal. Il succède au Gouverneur Louis FAIDHERBE.

✅4 Décembre 1847
Réforme de l’organisation judiciaire au Sénégal : création d’un tribunal musulman spécial qui juge en matière de mariage, de divorce et de succession.

POINT DE LA SITUATION NATIONALE N °277 SUR LA COVID-19 DU 3 DÉCEMBRE 2020.

Point de situation 277
Sur 916 tests réalisés, 44 sont déclarés positifs:
✅ 18 cas contacts suivis
✅ 00 cas Importés
✅ 26 cas communautaires
✅ 40 patients guéris
Bilan:
Le Sénégal a enregistré 👉 16.217 cas positifs dont 👉 15.697 guéris, 👉 335 décès. ▶️▶️ 1️⃣8️⃣4️⃣ sous traitement.

✔SOYONS CONSCIENTS ,  RESPONSABLES ET DISCIPLINÉS.
✔RESTONS VIGILANTS  EN RESPECTANT LES GESTES BARRIÈRES ET LA DISTANCIATION PHYSIQUE ET EN PORTANT SYSTÉMATIQUEMENT NOS MASQUES POUR NOUS PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES POUR UN SÉNÉGAL GAGNANT.
💢Le ministère de la Santé et de l’Action sociale exhorte les populations à respecter les mesures de prévention.💥

SENEGAL-PRESSE-REVUE :LA PRESSE COMMENTE LES MESURES RÉCLAMÉES PAR MACKY SALL CONTRE LE COVID-19

La presse quotidienne commente largement la sortie du chef de l’Etat, Macky Sall, qui a préconisé, mercredi en conseil des ministres, de nouvelles mesures pour endiguer le Covid-19 en pleine recrudescence depuis quelques jours.

Le Soleil, qui publie in extenso le communiqué rendant compte de la réunion hebdomadaire du gouvernement, indique que ‘’le Chef de l’Etat appelle à de nouvelles mesures préventives’’. Le journal relève que ‘’l’entame’’ du texte ‘’renseigne de manière claire, ferme et sans équivoque sur [sa] volonté (…) de prendre le taureaux Covid-19 par les cornes face au risque imminent d’une vague de contaminations’’.

Kritik’ va plus loin et indique que le président de la République ‘’cogite sur des mesures extrêmes’’. Le journal évoque notamment des ‘’contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics’’.

L’As abonde dans ce sens, en annonçant à sa manchette que ‘’Macky réclame de nouvelles mesures’’. Le journal note que les 66 nouveaux cas enregistrés mardi au Sénégal ‘’suscitent de grosses inquiétudes’’. Le journal révèle que si le chef de l’Etat s’est absenté lundi aux festivités de l’anniversaire de son parti, l’Alliance pour la République (APR), c’était pour assister à une visio-conférence ‘’en vue de trouver un vaccin’’.

L’Observateur informe que ‘’face à la nouvelle vague de contaminations, le chef de l’Etat a instruit hier […] le Gouvernement de renforcer les contrôles systématiques du port de masque dans les transports, lieux et établissements publics’’. Le quotidien du Groupe Futurs Médias parle d’’’un aveu de l’absence de l’Etat, grand coupable de la nouvelle situation sanitaire’’.
En tout cas, avertit Enquête, le chef de l’Etat a décidé de ‘’siffler la fin de la récréation’’ concernant le ‘’non-respect des mesures barrières’’. Et selon Vox Populi, il ‘’se prépare à resserrer la vis’’ et a ainsi demandé au ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, de ‘’lui proposer de nouvelles mesures préventives’’. L’objectif est d’’’endiguer durablement la pandémie et éviter l’engorgement des structures sanitaires’’.

WalfQuotidien, lui, annonce qu’’’un projet de loi d’amnistie est dans le circuit’’, lequel devrait, écrit-il, ‘’effacer les peines prononcées par la justice contre l’ancien ministre de la Coopération internationale [Karim Wade] et l’ancien maire de la ville de Dakar [Khalifa Ababacar Sall]’’.

Le journal avertit que si le chef de l’Etat réussit un pareil coup, ‘’il réussira forcément à réduire l’opposition à sa plus simple expression’’.
Evoquant l’affaire des centres de redressement du marabout Serigne Modou Kara, Enquête indique que ‘’tous les chemins mènent’’ vers ce dernier. En attendant, le journal signale que ‘’les 43 suspects interpellés’’ dans le cadre de cette affaire, ‘’ont tous été remis au parquet, hier’’. Selon le journal, ‘’ils ont avoué avoir agi sur les ordres de leur guide à qui ils remettaient tout l’argent issu de la gestion de ces centres’’.
‘’Ça se complique’’, prévient Source A en livrant les derniers développements de cette affaire. Le journal annonce que le dossier ‘’va atterrir en instruction’’ et qu’’’un juge (sera) désigné dans les prochains jours’’

Les journaux évoquent par ailleurs une recrudescence des accidents de la route. ‘’Des camions sèment la mort dans le pays’’, titre Vox Populi. Le journal signale que ‘’5 personnes, dont 2 enseignantes, ont péri dans la collision entre un véhicule particulier et un camion sur l’axe Linguère-Matam’’.
La Tribune parle d’une ‘’reprise de la série noire’’, avec au total sept morts sur les routes entre Mboro et Matam.
Libération évoque un ‘’mercredi macabre’’, avec trois accidents distincts sur les routes sénégalaises.
ASG

SENEGAL-MAURITANIE: INFRASTRUCUTURES ME AISSATA TALL SALL REVIENT SUR LES AVANTAGES DU PONT DE ROSSO

–La ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur est revenu longuement, mercredi, devant les députés, sur les avantages et les objectifs du pont de Rosso sur le fleuve Sénégal.

Me Aissata Tall Sall s’exprimait lors de l’adoption par les députés du projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention régissant le régime fiscal et douanier applicable au projet de construction du pont de Rosso entre le Sénégal et la Mauritanie.

Ce projet a été adopté à l’unanimité par les élus.

’’L’objectif du pont est l’amélioration du niveau de service sur l’axe Nouakchott-Dakar, en vue d’accroître les échanges commerciaux sur les axes routiers transfrontaliers’’, a déclaré la ministre, ajoutant que l’infrastructure vise aussi à améliorer les conditions de passage et de traversée entre les deux pays.

Cette infrastructure permet aussi d’améliorer l’accessibilité aux services de base et les conditions de vie des populations de la zone d’influence directe du projet.

Dans le rapport de la commission des Lois, la ministre des Affaires étrangères a indiqué que les deux gouvernements ont décidé de construire le pont ’’pour assurer le franchissement permanent du fleuve Sénégal entre les rives de Rosso Mauritanie et de Rosso Sénégal’’.

La convention régit aussi le régime fiscal et douanier applicable au projet de construction du pont de Rosso entre le gouvernement du Sénégal et de celui de la République islamique de Mauritanie.

Cette convention signée au mois de février dernier à Nouakchott prévoit des dispositions fiscales et douanières.

Il s’agit de l’institution d’un impôt sur les sociétés de 3,5% sur le chiffre d’affaires réalisé par les entreprises titulaires des marchés, au profit des deux Etats et l’institution d’une taxe de 1% répartie équitablement entre les deux Etats sur le montant des marchés communs pour leur enregistrement, excepté les parts de dons.

L’exonération des taxes sur la valeur ajoutée et de toutes autres taxes indirectes perçues par les deux Etats pour les livraisons de biens et les prestations de services réalisées au profit des entreprises intervenant dans a réalisation du projet fait également partie des dispositions du texte.

L’ancien Président Français, Valéry Giscard d’Estaing est mort

L’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing, qui a joué un rôle déterminant dans l’expansion du pays dans le domaine de l’énergie nucléaire et du train à grande vitesse, mais qui a perdu sa candidature à la réélection pendant la récession économique, est décédé mercredi, selon les médias français citant le palais de l’Elysée.

NECROLOGIE – Giscard d’Estaing, 94 ans, aurait souffert de difficultés respiratoires le
16 novembre et placé en soins intensifs. Il était l’ancien président français le plus ancien.

Giscard d’Estaing était un homme politique de longue date, servant dans les cabinets des Premiers ministres français Jacques Chaban-Delmas et Pierre Messmer, puis comme ministre des Finances et des Affaires économiques sous le président Charles de Gaulle et le président Georges Pompidou.

Giscard d’Estaing a été élu président à l’âge de 48 ans en 1974, battant de justesse le socialiste François Mitterrand à une époque de modernisation culturelle et de bouleversements économiques. Il était le plus jeune président de la Cinquième République, un record qui durera jusqu’à l’élection du président Emmanuel Macron en 2017 à l’âge de 39 ans.

Il a poussé le pays vers une dépendance à l’énergie nucléaire comme principale source d’énergie du pays. On lui attribue également l’approbation de la création du service de train à grande vitesse du pays, le TGV, dans les années 1970, qui est toujours utilisé aujourd’hui.

Bien qu’il soit né dans une famille d’élite, la bourgeoisie française, Giscard d’Estaing souhaitait réformer et moderniser la société française. Il dépénalisa l’avortement en 1975 et créa un ministre des conditions de la femme. Il a également abaissé l’âge de vote de 21 à 18 ans, ce qui était considéré à l’époque comme un grand pas en avant pour la jeunesse française.

Giscard a invité des éboueurs au palais présidentiel de l’Élysée pour converser, dans une tentative de comprendre les besoins du «peuple».

Multilatéraliste engagé, Giscard d’Estaing avec le chancelier allemand Helmut Schmidt a convoqué le premier sommet des six principales économies industrielles du monde en 1975, qu’il a accueilli au Château de Rambouillet en France. La Déclaration de Rambouillet engageait les dirigeants à une réunion annuelle, qui deviendrait le G7 .

Cependant, les difficultés économiques qui ont suivi la crise énergétique mondiale de 1973 ont été un désastre pour Giscard d’Estaing. Il a perdu sa candidature pour un deuxième mandat de sept ans dans un match revanche acharné avec Mitterrand, devenant un rare président démis de ses fonctions après un mandat.

On se souvient également de Giscard d’Estaing pour un scandale le liant à un dictateur africain. Cela concernait le fait qu’il ait accepté un cadeau de diamants du dirigeant centrafricain Jean Bokassa lors de sa visite à l’homme fort africain en 1979.

L’incident a été révélé par le journal satirique Le Canard Enchainé et est devenu l’un de ses scoops les plus célèbres, se souvient le rédacteur en chef Erik Emptaz.

« C’était juste une petite ligne dans le journal sur la façon dont Giscard s’était offert des diamants lors d’un voyage en Afrique. Mais il l’a mal pris et a protesté », dit Emptaz. « Alors nous avons creusé plus profondément. Et nous en avons eu la preuve. »

Beaucoup disent que la tristement célèbre affaire de diamants de Bokassa a coûté à Giscard d’Estaing le match revanche contre Mitterrand.

Emptaz dit qu’il n’oubliera jamais les paroles de Giscard à l’époque: « J’ai sous-estimé la force de la dérision. »

Après sa présidence, Giscard d’Estaing a continué à travailler en politique , se concentrant davantage sur la scène internationale et renforçant les liens entre les pays européens.

Il a été élu à l’Assemblée nationale, le parlement français, en 1984, et réélu en 1993 et ​​1997. Giscard d’Estaing a également été élu député au Parlement européen en 1989, siégeant jusqu’en 1993.

En octobre 1997, Giscard d’Estaing est élu président du Conseil des Communes et Régions d’Europe et réélu en 2001. En décembre 2001, le Conseil européen le nomme président de la Convention sur l’avenir de l’Europe, dont l’objectif est de produire un projet de constitution pour l’Union européenne, un projet qui a finalement échoué.

Il est l’auteur de plusieurs livres, dont ses mémoires, et membre de la prestigieuse Académie française, qui établit les règles et les normes de la langue française. En 2009, Giscard d’Estaing a publié un roman d’amour intitulé La princesse et le président , qui, selon certains, fait allusion à une liaison avec la princesse britannique Diana.

En mai, Giscard d’Estaing était toujours membre du Conseil constitutionnel du pays, une cour qui examine la constitutionnalité de la législation.

Ces dernières années, Giscard d’Estaing s’était retiré de la vue du public. Plus tôt cette année, son nom est apparu à nouveau dans les journaux. Mais le portrait du grand et brillant ancien président français – qui se considérait lui-même comme un séducteur ou un « homme de femme » – n’était pas flatteur.

En mai, la journaliste allemande Ann-Kathrin Stracke a accusé l’ancien président de l’avoir tripotée après une interview en 2018 à son bureau à Paris. Stracke a porté plainte à la police en mars, affirmant que Giscard d’Estaing lui avait tâtonné les fesses à plusieurs reprises.

Jean-Marc Fedida, l’avocat de Giscard d’Estaing, a déclaré au New York Times en mai que l’ancien président n’avait aucun souvenir de l’incident, qui était considéré comme « une attaque médiatique particulièrement indigne et offensive ».

SenCaféActu du 0️⃣3️⃣ décembre 2020

1- L’hécatombe des camions continue dans l’indifférence générale : 9 personnes fauchées par ces « fous » en une journée: 5 personnes tuées sur la route de Linguère, 2 personnes écrasées par un camion fou en centre-ville de Dakar, un autre camion démolit une classe dans une école à Rufisque, un autre fonce et tue 2 dames à Mboro

La journée d’hier a été terrible entre Dakar, Mboro, Rufisque et Linguère. Les camions, dont la circulation a fait récemment l’objet de décisions en conseil des ministres, ont tué au moins 9 personnes. A Dakar, c’est sur l’avenue Lamine Guèye qu’un camion fou, abandonné en pleine course par son conducteur, a écrasé un tricycle et tué 2 personnes. Au même moment, un autre camion fou, dans sa folle course, s’encastrait dans une salle de classe créant une panique à Rufisque. Sur l’axe routier Linguère-Matam, un autre camion tuait 5 personnes dans un violent accident avec un autre véhicule. Parmi les victimes, figurent 2 jeunes enseignantes qui se rendaient à leur premier lieu de service à Matam. Elles venaient de sortir fraichement de l’école de formation. Le clou de cette journée macabre, a eu lieu à Khondio à Mboro où un camion des ICS, aussi fou que les précédents, a foncé et tué 2 dames dont l’une portait un bébé sur le dos.

2- Pape Bouba Diop : Le déroulé des obsèques rendu public

 Ce jeudi 3 décembre, un recueillement est prévu à 11 heures au Centre Hospitalier de Lens.  La famille a prévu la levée du corps à 11h 30, au 99 Route de la Bassée 62300  à Lens. La prière Mortuaire aura lieu à 12heures à la Mosquée de Lens. Puis, la dépouille sera transportée à l’aéroport de Paris pour rapatriement à Dakar par  le vol Air Sénégal numéro HC 404 du vendredi 04 décembre 2020.

L’avion, qui devrait quitter Roissy à 10h 40minutes, arrivera à l’Aéroport international Blaise Diagne de Dakar à 15h25. La famille a prévu l’inhumation dans la ville natale du Lion à Rufisque.

3- Conseil des ministres : Les décisions phares de Macky Sall

  • Rebond des contaminations surtout des cas communautaires : Le chef de l’Etat demande « de renforcer les contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics »
  • « l’impératif de veiller à l’observance des règles et mesures barrières lors des manifestations et rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum »
  • « il a demandé au Ministre de la Santé et de l’Action sociale de lui proposer de nouvelles mesures préventives visant à endiguer durablement la pandémie de la Covid 19 et éviter l’engorgement de nos structures sanitaires »
  • Au ministre de la santé « d’assurer le fonctionnement adéquat des centres publics de dialyse et la prise en charge des patients (insuffisants rénaux) dans les meilleures conditions ».
  • « le Président de la République invite le Gouvernement à veiller à l’application rigoureuse de la loi d’orientation sociale n° 2010-15 du 06 juillet 2010 relative à la promotion et à la protection des droits des personnes handicapées. »
  • Le Chef de l’État a demandé  au Ministre de l’Elevage et des Productions animales, de poursuivre l’exécution du Plan national de Développement de l’Elevage en mettant l’accent sur :

    – l’autonomisation du Sénégal en moutons, volaille, viande et lait ;       
    – l’intensification des cultures fourragères.        

4- Campagne arachidière : Les chinois raflent tout, la Sonacos à l’arrêt faute de graines, les paysans se frottent les mains

« L’année dernière pour des objectifs de campagne de 125.000 tonnes nous nous sommes retrouvés avec 28.000 tonnes. Pour cette année compte tenu des prévisions de production, nous avons fixé la barre à 250.000 tonnes mais pour le moment seuls 2 camions ont été réceptionnés à l’usine de Lyndiane. Cela est inadmissible et nous n’accepterons pas une autre année blanche », avertit Samuel Ndour, le secrétaire général du Syndicat national des corps gras affilié à la CNTS au cours d’un point de presse ponctuant leurs assises de Kaolack.

Ces travailleurs pointent du doigt les opérateurs chinois dans ce démarrage poussif de la collecte. « Nous sommes dans une filière organisée. Il n’est pas normal que des étrangers viennent acheter directement des graines en ne respectant aucune règle. C’est à l’Etat de prendre ses responsabilités pour réguler la campagne de commercialisation », renchérit le camarade de Mody Guiro.

5- Défense et Sécurité : Le Sénégal se blinde encore avec 2 patrouilleurs israéliens de dernière génération

Les chantiers navals israéliens ont livré les derniers patrouilleurs rapides de type Shaldag aux autorités sénégalaises. Il s’agit du «Lac Retba», qui est un navire Shaldag Mk V et le «Cachouane», un bateau Shaldag Mk II. Ces deux nouveaux engins, qui s’ajoutent aux deux premiers navires Shaldag Mk II (Anambé et Soungrougrou livrés en 2019), font partie de la même commande scellée entre Israel Shipyards et le Sénégal. Pour l’instant, le coût d’acquisition n’et pas divulgué.

6- Actu Internationale

  • Alerte d’Interpol : Des criminels vont injecter de faux vaccins dans les pays

    Selon Interpol, qui a alerté 194 pays dans le monde, « la pandémie a déjà donné lieu à une activité criminelle prédatrice et opportuniste sans précédent » avec l’arrivée déjà sur le marché de « la promotion , vente et administration de faux vaccins » contre le coronavirus…

    Une menace qui va prendre de l’ampleur « au moment où plusieurs vaccins contre la Covid-19 se rapprochent de l’approbation et d’une large distribution. » Interpol demande à pays membre de « garantir la sécurité de la chaîne d’approvisionnement et d’identifier les sites internet illicites qui vendent des produits contrefaits». (Le Parisien)
  • L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, âgé de 94 ans, est décédé mercredi soir 2 décembre « entouré de sa famille » dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher, a appris l’AFP auprès de son entourage

     « Valéry Giscard d’Estaing s’est éteint mercredi 2 décembre dans sa maison familiale du Loir-et-Cher. Son état de santé s’était dégradé et il est décédé des suites du Covid-19 », a écrit sa famille dans un communiqué transmis à l’AFP.

7- Actu Sports

  • Ligue des champions
    • Rennes de Mbaye Niang et Alfred Gomis éliminée
    • Demba Ba et Basaksehir aussi passent à la trappe
    • Le PSG de Gana Guèye presque qualifié en battant Manchester United par 3 buts à 1
    • Edouard Mendy continue ses prouesses avec Chelsea avec un autre clean sheet contre Seville (4-0)
  • Stupeur en Angleterre : Sadio malgré ses performances n’est que 9ème salaire de son club

    Mais d’après le site spécialisé Sportune, Sadio est le 5ème salaire du club cette saison, derrière Salah (11,3 Millions d’euros), Van Dijk, Firmino et Thiago Alcantara (10,2 Millions d’euros/an). Si de nombreux observateurs le considèrent comme l’élément clé de l’effectif de Klopp, son salaire est loin d’en dire autant.

    A titre comparatif, Sadio Mané avec 8,6 Millions d’euros, perçoit moins que Raheem Sterling (17 M), Luke Shaw (8,8 M), Juan Mata (9,3 M), Marcus Rashford (11,7 M), Anthony Martial (14,4 M)

La rédaction de SenCaféActu

❇Ephémérides du jour 0️⃣3️⃣  Décembre

✅3 Décembre 2016
L’équipe du Sénégal de football U20 conduite par l’entraîneur Joseph KOTO remporte le tournoi de l’UEMOA à Bamako en battant celle du Mali par 1 but à 0. Un but de Aliou BADJI, sociétaire du Casa-Sport. C’est la troisième fois que le Sénégal remporte ce tournoi après les éditions de 2009 et 2011.

✅3 Décembre 2014
Création de l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP) pour la formation des inspecteurs, contrôleurs, agents administratifs et surveillants de prison. Les locaux de l’école sont situés à Sébikotane.

✅3 Décembre 2012
Création au sein de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar de l’Institut Conficius pour l’enseignement de la langue chinoise.

✅3 Décembre 2004
Le Chef de l’État reçoit une délégation du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) forte de près de trois cent membres.

✅3 Décembre 2002
Cérémonie de remise de drapeau à Thiès au bataillon sénégalais de 400 soldats de la Mission des Nations unies au Congo, la MONUC.

✅3 Décembre 2000
Ouverture à Thiès du Tribunal interdiocésain de l’église sénégalaise en présence de Monseigneur Théodore Adrien SARR, Archevêque de Dakar.

✅3 Décembre 1995
L’Abbé Augustin Diamacoune SENGHOR, Secrétaire général du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), appelle à un cessez-le-feu avec l’armée sénégalaise et propose un calendrier de négociations à partir du 8 avril 1996 à Paris.

✅3 Décembre 1985
Visite officielle au Sénégal du Colonel Mouamar EL KHADAFI,  Guide de la Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire.

✅3 Décembre 1962
Ouverture à Dakar du Premier colloque consacré à l’étude des problèmes de développement en Afrique et des diverses voies africaines vers le Socialisme.

RSS
EMAIL