Scandale/Ouattara déchire la médiation de la CEDEAO : « Un dialogue pour faire quoi ? » « Il n’y aura pas de report des élections, il n’y aura pas de transition »

Par Ivoirebusiness – Scandale/Ouattara déchire la médiation de la CEDEAO « Un dialogue pour faire quoi ? » « Il n’y aura pas de report des élections, il n’y aura pas de transition ».

Vendredi le 16 octobre 2020. Le candidat du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) a officiellement lancé sa campagne à la Présidentielle à Bouaké.

A deux semaines des élections présidentielles en Côte d’Ivoire dont la tenue est de plus en plus incertaine vu le durcissement de ton de l’opposition avec la phase active de la désobéissance civile, le candidat Alassane Dramane Ouattara dont le 3e mandat illégal est contesté, a répondu à l’opposition depuis Bouaké ce vendredi 16 octobre 2020 concernant le dialogue politique et le report des élections.

Pour lui pas question de dialogue ni de report alors même que les présidents Buhari du Nigéria et Akufo Addo du Ghana président en exercice de la CEDEAO, étaient annoncés à Abidjan ce jour même.

« J’ai entendu ici et là qu’il fallait un dialogue, qu’il fallait une concertation. Mais les dialogues ont eu lieu. Nous avons eu un dialogue pour mettre en place la Constitution en 2016, nous avons eu un dialogue pour créer la Commission électorale indépendante CEI en 2019, nous avons eu un dialogue en 2020, pour mettre en place le code électoral, mais allons aux élections.

Nous avons créé des institutions sur lesquelles nous nous sommes mis d’accord et a quelques semaines des élections, j’entends des gens dire, il faut un dialogue. Un dialogue pour faire quoi ? », s’est interrogé le président Alassane Ouattara à l’occasion du lancement officiel de sa campagne car selon lui, le dialogue que souhaite l’opposition a déjà eu lieu et il n’y aura plus aucun dialogue avant les élections du 31 octobre prochain.

“Il n’y aura pas de transition”

Pour rassurer les uns et les autres, face à une opposition qui est déterminée et qui rassure qu’il n’y aura pas d’élection, Alassane Ouattara a affirmé lui, que l’élection aura lieu le 31 octobre. « Les élections auront lieu le 31 octobre et elles se feront dans la paix…. Que les uns et les autres arrêtent de se faire des illusions, il n’y aura pas de report des élections, il n’y aura pas de transition. Nous aurons le dialogue et ce dialogue permettra d’améliorer les choses après les élections, si s’était nécessaire, » a-t-il rassuré.

“Que les gens arrêtent de rêver”

Concernant l’appel de l’opposition à la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) et le Conseil constitutionnel, M. Ouattara a estimé que c’est un rêve qui ne réalisera jamais. « Si quelqu’un veut être président qu’il se présente aux élections, (…). Que les gens arrêtent de rêver, il n’y aura pas de changement de CEI, de changement de Conseil constitutionnel », a conclu ADO.

Eric Lassale avec La Nouvelle Tribune

RSS
EMAIL