Coronavirus: la Gambie rouvre ses frontières

Le président gambien Adama Barrow a annoncé vendredi la réouverture immédiate des frontières du pays, après plus de six mois de fermeture pour tenter d’endiguer l’épidémie de Covid-19.

L’économie de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest a été sévèrement affectée par la fermeture des frontières en mars, le tourisme constituant une des principales sources de revenus avec l’agriculture et l’argent envoyé par les Gambiens vivant à l’étranger.

La décision de rouvrir, prise en concertation avec les autorités sanitaires, prend effet « immédiatement », a précisé la présidence Gambienne dans un communiqué. L’aéroport international de Banjul ne sera toutefois pas totalement opérationnel avant le 31 octobre en raison de « travaux de reconstruction » toujours en cours, a-t-elle précisé. Ancienne colonie britannique indépendante depuis 1965, la Gambie est constituée d’une étroite bande de terre qui s’étire à l’intérieur du Sénégal le long du fleuve Gambie et d’une ouverture sur l’Atlantique prisée de touristes. Le pays a officiellement enregistré 3.644 cas de Covid-19, dont 118 décès. Le Cap-Vert, autre pays touristique d’Afrique de l’ouest où la haute saison touristique correspond également à l’hiver en Europe, a rouvert ses frontières le 12 octobre.

A Abuja, le Président Macky Sall a procédé à l’inauguration de la nouvelle chancellerie du Sénégal au Nigeria.

A Abuja, le Président Macky Sall a procédé à l’inauguration de la nouvelle chancellerie du Sénégal au Nigeria.
Un bâtiment flambant neuf signe éloquent de la considération dont jouit le Sénégal au Nigeria.
Après le déménagement de Lagos à Abuja en 2006 la mission diplomatique du Sénégal était en location. Ériger une nouvelle chancellerie était donc une nécessité.
C’est tout le sens de ce projet qui vient d’être réalisé. Le Chef de l’Etat compte poursuivre le processus dans la sous région.

Macky Sall: “Le Sénégal s’est toujours engagé dans les missions de protection des droits de l’Homme”

réélection du Sénégal au Conseil des droits de l’Homme.

Macky Sall se félicite de la réélection du Sénégal au Conseil des droits de l’Homme. Le président Sénégalais a exprimé sa joie dans un post Twitter exploité par Senego. Tweet dans lequel il a indiqué que son pays s’est toujours engagé dans les missions de protection des droits de l’Homme. 

“Les missions de promotion, de protection des droits de l’Homme auxquelles le Conseil s’attelle, sont plus que jamais nécessaires. Le Sénégal s’est toujours engagé dans ce sens”, a-t-il écrit.

Le Sénégal a été réélu hier mardi, avec 188 voix, lors du renouvellement des Etats membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. C’était dans le cadre de la 75ème session ordinaire de ladite assemblée.

INVITÉ HIER À L’ÉMISSION D’CLIQUE MONSIEUR LE MINISTRE SEYDOU GUÈYE TACLE SONKO : « Il a reconnu qu’il avait menti » ( Vidéo )

Seydou Gueye tacle Sonko :
MINISTRE SEYDOU INVITÉ D’CLIQUE.

Le Ministre Conseiller en charge de la communication du palais, par ailleurs porte parole du parti au pouvoir, Seydou Gueye a rajouté une couche sur l’affaire Mansour Faye-Ousmane Sonko. Sur le plateau de l’Emission Dclique de la TFM, il a affirmé que le leader du Pastef, Ousmane Sonko a, lui-même reconnu qu’il « a menti » dans cette affaire. 
 « Tout Sénégal a le Droit de solliciter une audience avec le chef de l’Etat ou les autorités en charge des affaires publiques. Mais l’attitude d’Ousmane Sonko est tout simplement déplorable. Tout simplement parce qu’il a voulu nié cette audience qu’il avait sollicité. Mais le paroxysme c’est qu’il a par la suite, reconnu qu’il a menti sur cette séquence. Pour quelqu’un qui a toujours été taxé de menteur sur les réseaux sociaux, son attitude sur cette affaire conforte les accusations de ses détracteurs.», a lancé Seydou Gueye.

Financement a été signé en (Corée du Sud) entre la République du Sénégal et le groupe Coréenne pour la construction du centre national d’oncologie à Diamniadio.

Financement a été signée en (Corée du Sud) entre la République du Sénégal et le groupe Coréenne pour la construction du centre national d’oncologie à Diamniadio.
D’un coût total de 105 millions de dollars (53milliards de Fcfa) dont 85.000.000 de dollars (43 milliards cfa) de la Corée et 20.000.000 de dollars (10 milliards cfa) de contribution de l’État du Sénégal, le projet comprend au-delà de la construction de ce centre, la fourniture des équipements médicaux, la mise en place d’un système d’information hospitalier ainsi que la formation
du personnel hospitalier

Diplomatie : Président sall a reçu les lettres de créances des Ambassadeurs du royaume de Thaïlande, des émirats Arabes Unis et la République fédérale de Somalie.

Amadou BA : Le Sénégal veut maintenir un moratoire sur la dette jusqu’en 2021.

« `Lors du rassemblement annuel des Nations Unies à New-York, les nations africaines ont appelé à des mesures fiscales exceptionnelles pour aider les économies à survivre à la pandémie de coronavirus.

La semaine qui vient de s’écouler pourrait être décisive pour l’avenir économique des nations africaines. Plusieurs dirigeants du continent ont profité de la 75ème session de l’assemblée générale des Nations Unis pour faire entendre leur voix en demandant des mesures fiscales exceptionnelles en cette période de pandémie de coronavirus, à savoir une aide de 100 milliards de dollars par an au cours des trois prochaines années« `

Amadou Ba, ministre sénégalais des affaires étrangères : « Je profite de cette tribune pour saluer les efforts consentis par les membres du G20, la Banque mondiale et le Fond monétaire international en faveur de l’initiative de la suspension du service de la dette. J’exhorte l’Union africaine à poursuivre les démarches en direction de nos partenaires en vue d’étendre ce moratoire jusqu’en 2021. »
D’autres voix comme celles du président du Niger, Issoufou Mahamadou ou du président de la Côte d’Ivoire, Alasanne Ouattara « `se sont élevées pour demander l’annulation pure et simple de la dette des pays africains qui libérerait ainsi les ressources pour lutter contre le coronavirus et les autres maladies mortelles.

Ils ont également appelé les Nations Unis à réformer le conseil de sécurité en offrant aux pays africains un siège à la table du conseil de sécurité.« `

L’ Ambassadeur Mushingi des usa apprécie l’intervention du Ministre des Affaires Étrangères Mr Amadou ba au #UNGA75.

NOUS NOUS RÉJOUISSONS À L’IDÉE DE CONTINUER NOTRE SOLIDE PARTENARIAT AVEC LE SÉNÉGAL ET DE RENFORCER NOTRE COOPÉRATION DE 60 ANS.

AMBASSADEUR MUSHINGI
RSS
EMAIL