COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 OCTOBRE 2020 ( Vidéo)

COMMUNIQUÉ CONSEIL DES MINISTRES

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 21 octobre 2020, à 10 heures, au Palais de la République. 

Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, abordé la question de l’intensification du processus d’industrialisation au Sénégal. Il a, à ce titre, demandé aux Ministres en charge de l’industrie et de l’économie de finaliser l’actualisation consensuelle de la Stratégie nationale de Développement industriel, tout en invitant le secteur privé à relever, avec le Gouvernement, le défi de l’industrialisation.

Le Chef de l’Etat a également indiqué aux Ministres en charge de l’industrie et de la Coopération, l’urgence d’assurer le développement soutenu de la deuxième phase de la plateforme industrielle de Diamniadio, en veillant à la fixation, avec les acteurs institutionnels et partenaires, de ses modalités de gestion.

Le Président de la République a, au titre de la mise en place des agropoles pour intensifier l’aménagement et le développement territorial, demandé aux ministres sectoriels impliqués de prendre les dispositions appropriées pour la réalisation des quatre (4) agropoles prévus dans les zones et collectivités territoriales ciblées. Il a aussi rappelé au Conseil, qu’il rencontrera, le jeudi 22 octobre 2020, les élus territoriaux, à l’occasion de la tenue de la 1ère édition de la Journée nationale de la Décentralisation.

Le Président de la République, revenant sur le développement des activités des minoteries installées au Sénégal, a signalé au Ministre du Travail l’importance d’accorder une attention particulière à la situation des travailleurs dans les grandes entreprises de ce secteur fortement créateurs de richesses et d’emplois

Le Chef de l’Etat a, enfin, invité le Ministre du Commerce et le Ministre de l’Industrie à travailler de concert avec les industriels, les boulangers et les opérateurs économiques actifs dans le domaine, afin de faire du secteur de la minoterie, un pilier essentiel de la politique du « Produire et du Consommer local ».

Le Président de la République, abordant la mobilisation optimale des ministères durant la session budgétaire, relative à l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2021, a rappelé au Gouvernement l’impératif, pour chaque ministre, d’œuvrer, avec ses services, pour une participation de qualité aux travaux de l’Assemblée nationale.

Le Chef de l’Etat a, au chapitre du climat social, de la gestion et du suivi des affaires intérieures, magnifié les brillants résultats des enseignants-chercheurs sénégalais à l’issue des travaux de la 42ème session des Comités consultatifs interafricains du CAMES. Il a, dans cette dynamique, engagé les ministres concernés, en relation avec les autorités académiques à veiller à la préservation de certains enseignements spécifiques dans nos universités, ainsi qu’à la réorganisation académique de nombreuses formations dans des établissements publics spécialisés en adéquation avec les besoins et l’environnement.

Le Président de la République a, notamment, invité le Ministre de l’Education, en relation avec le Ministre de la Famille, à mener des concertations avec les représentants des associations de maîtres coraniques, pour le traitement de leurs doléances dans le cadre de la consolidation du système éducatif et de la stabilité sociale.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, félicité et exhorté les établissements de crédits à poursuivre les initiatives visant à accorder aux entreprises et aux salariés des reports d’échéances sur les encours de crédits jusqu’en fin 2020. 

Le Président de la République, pour conclure ce chapitre, a requis des Ministres en charge de l’Environnement et de la Géologie, un rapport exhaustif sur les risques géologiques qui menacent certains sites de la capitale et d’autres localités du pays.

Le Chef de l’Etat a, abordé le suivi de la coopération et des partenariats en informant le Conseil des initiatives visant la réhabilitation et l’amélioration de l’exploitation de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako.

Le Président de la République a terminé sa communication sur son agenda diplomatique.

Au titre des Communications, 

Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République dans sa communication sur la cérémonie d’ouverture des Ateliers thématiques du forum portant sur le « Bilan d’étape du Code minier de 2016 » qui s’est tenu à Diamniadio le 13 octobre 2020 sous sa présidence.

Le Ministre des Finances et du Budget a rendu compte de la mobilisation des ressources financières, des dépenses liées à la pandémie de la COVID-19 et de l’exécution du budget

Le Ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale a fait une communication sur l’évaluation du Programme national de Bourse de Sécurité familiale.

Le Ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement a fait une communication portant sur la modernisation, la sécurisation et la rationalisation des services délivrés aux usagers des transports routiers.

Le Ministre de la Santé et de l’action sociale a fait une communication sur la gestion de la pandémie, sur la démobilisation de certains centres de traitement épidémiologiques (CTE).

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait le point sur la situation de la pluviométrie, le suivi des cultures, les exportations des produits horticoles.

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a fait une communication sur le système LMD, la restructuration de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et le Campus franco- sénégalais (CFS).

Le Ministre, en charge des Collectivités territoriales a fait le point sur l’organisation prochaine de la première journée de la Décentralisation qui se tiendra à Diamniadio le 22 octobre 2020.

Le Ministre du Développement industriel a fait le point sur les agropoles et sur l’actualisation de la politique industrielle.

Le Ministre en charge des Relations avec les Institutions a fait le point sur l’agenda de la session budgétaire.

Le Ministre, en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent a fait le point sur les avancées et la mise en œuvre des réformes.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • Le projet de décret fixant les modalités de participation des investisseurs sénégalais dans les entreprises intervenant dans les activités pétrolières et gazières et classement des activités de l’amont pétrolier et gaziers dans les régimes exclusif, mixte et non-exclusif ;
  • Le projet de décret portant organisation fonctionnement du comité national de suivi du contenu local (CNSL) dans le secteur des hydrocarbures ;
  • Le projet de décret fixant les modalités d’alimentation et de fonctionnement du fonds d’appui au développement du contenu local (FADCL).

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :

Monsieur Mbaba Coura NDIAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde de solde n°513.808/I, précédemment Ministre- Conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Beijing, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, avec résidence à Ouagadougou, en remplacement de Madame Khadidiatou Tall DIAGNE;

Monsieur Serigne DIEYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde de solde n°518.082/E, précédemment Ministre-Conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Ottawa, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Abdelmajid TEBBOUNE, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, avec résidence à Alger, en remplacement de Madame Anta Coulibaly DIALLO;

Monsieur Mame Oumar THIAW, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n°616.206/C, précédemment Ministre- Conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Washington, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Ali Bongo ONDIMBA, Président de la République gabonaise, avec résidence à Libreville, en remplacement de Monsieur Abdoul Ciré DIA ;

Monsieur Saliou Niang DIENG, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n°606.898/E, précédemment Ministre- Conseiller à Représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies à New York, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Hassan ROHANI, Président de la République Islamique d’Iran, avec résidence à Téhéran, en remplacement de Monsieur Amadou SOW ;

Madame Fatoumata Binetou Rassoul CORREA, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n°604.132/J, précédemment Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République fédérative du Brésil, est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Marcelo Rebelo de SOUSA, Président de la République portugaise, avec résidence à Lisbonne, en remplacement de Monsieur Cheikh Amadou Tidiane NDOYE ;

Monsieur Paul Benoit SARR, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n°518.962/G, précédemment Ministre-Conseiller à l’Ambassade du Sénégal au Caire, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, avec résidence à Niamey, en remplacement de Monsieur Oumar MAL ;

Madame Rokhaya BA, matricule de solde n°660.670/A, précédemment Consul général du Sénégal à Milan, est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République togolaise, avec résidence à Lomé, en remplacement de Madame Bineta Samb BA.

Fait à Dakar le 21 octobre 2020
Le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement
Ndèye Tické Ndiaye DIOP

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 07 OCTOBRE 2020

COMMUNIQUÉ CONSEIL DES MINISTRES DU 7 OCTOBRE 2020


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 07 octobre 2020, à 10 heures, au Palais de la République.
Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, adressé ses chaleureuses félicitations au Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha MBACKE, et à la Communauté Mouride, suite à la bonne organisation des célébrations de la 126 ème édition du Grand Magal de Touba.
Le Président de la République, abordant la question de la préparation de la rentrée officielle des classes et de la consolidation des performances de notre système éducatif, a réitéré sa reconnaissance, son soutien et ses encouragements aux enseignants du Sénégal, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des Enseignant(e)s, ce 05 octobre.
Le Chef de l’Etat a, ensuite, salué l’engagement remarquable de la communauté éducative, particulièrement des enseignants, qui a permis de poursuivre les enseignements et apprentissages pour les élèves des classes d’examen durant la pandémie de la COVID – 19. Il s’est, à ce titre, félicité des résultats satisfaisants obtenus au Baccalauréat et au BFEM. Il a ainsi demandé au Gouvernement d’engager, sans délai, le processus d’orientation des nouveaux bacheliers dans les établissements d’enseignement supérieur.
Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, souligné la nécessité d’évaluer l’exécution intégrale des onze (11) décisions consensuelles de transformation du système d’enseignement supérieur et de recherche prises en août 2013. Il a également signalé l’urgence de veiller à : (i) l’actualisation de la carte scolaire par l’intégration de critères démographiques pertinents ; (ii) l’accélération de l’édification des centres de formation professionnelle prévus dans les départements.
Il a par ailleurs invité les ministres concernés à développer le numérique à l’école, à l’université et à orienter 30% des élèves issus du cycle fondamental vers le système professionnel, précisément dans les métiers du numérique
Le Président de la République a, en outre, invité les ministres en charge de l’Education et de la formation professionnelle à entamer la finalisation des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire en impliquant toute la communauté éducative, notamment les partenaires sociaux.
Le Président de la République, au sujet de la protection sociale à travers l’accentuation de la lutte préventive contre le cancer, a invité le Ministre de la Santé à soutenir le déploiement national de l’initiative « Octobre Rose ». Il a rappelé la nécessité de

poursuivre la gratuité de la chimiothérapie pour ce qui concerne les cancers féminins et insisté sur la nécessité de veiller, dans le Plan d’investissement Santé 2020 – 2024, au renforcement significatif des équipements de dépistage des cancers et de radiothérapie. Il a, dans cet élan, demandé au Gouvernement d’accélérer la construction du Centre National d’Oncologie, à Diamniadio, en relation avec la coopération coréenne.
Le Chef de l’Etat, au titre de la modernisation des systèmes de transport pour renforcer la sécurité des voyageurs, a invité le Ministre des transports terrestres à intensifier, dans le consensus avec les acteurs, la réalisation des programmes de renouvellement des véhicules actuels de transports urbains et interurbains de voyageurs et de fret.
Il a aussi demandé le démarrage du transport ferroviaire sur l’axe Dakar-Tamba, à travers la remise en état des voies et la construction d’un terminal à conteneurs à Tambacounda.
Le Président de la République a, dans cette dynamique, demandé au Ministre de l’Economie maritime d’asseoir avec le Secteur privé, une réflexion stratégique en vue du développement systématique de projets de transports maritimes et fluviaux intérieurs rentables, dans la sûreté et la sécurité. Il a, en même temps, indiqué l’impératif d’appliquer un schéma de gestion durable du nouveau Port de Foundioungne- Ndakhonga, ainsi que des infrastructures publiques déjà réceptionnées par l’Etat.
Le Chef de l’Etat, a au titre du climat social, de la gestion et du suivi des affaires intérieures, demandé aux Ministres concernés de finaliser la réflexion sur la modernisation du Système national de Retraite entamée lors de la dernière Conférence sociale de 2017. Il a, notamment, invité le Ministre du Travail à lui faire parvenir une évaluation de la « Mensualisation des Pensions ».
Le Président de la République a, aussi, invité le Ministre de la Solidarité nationale, à finaliser le cadre juridique consensuel portant création d’un Registre National Unique (RNU), référence de ciblage des programmes et actions de protection sociale.
Le Chef de l’Etat a, enfin, demandé au Ministre de l’Environnement, en relation avec les ministres en charge de l’Industrie et des Mines, de faire observer par les entreprises, les dispositions pertinentes du Code de l’Environnement, en particulier celles relatives à la police de l’eau, au traitement des déchets industriels et au respect des normes en matière de pollution de l’air.
Le Président a clos sa communication en informant le Conseil sur son agenda International.

Au titre des Communications,

Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République dans sa communication a rappelé les directives du Chef de l’Etat relatives à la nécessité de rendre opérationnelles les importantes infrastructures sportives et économiques déjà réalisées par l’Etat.
Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur l’exécution du budget 2020 et le projet de loi de finances pour l’année 2021, intégrant l’amortissement de la dette publique, à l’instar des années antérieures et élevant le budget à 4589,15 milliards FCFA, contre 4215, 2 milliards CFA en 2020, soit une hausse de 8,9% en valeur relative..
Le Ministre de la santé et de l’Action social a fait le point sur la gestion de la pandémie de la COVID-19.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la situation de la pluviométrie, le suivi des cultures et l’exportation des produits horticoles.
Le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a fait le point sur les travaux de maintenance du réseau d’alimentation en eau potable.
Le Ministre, en charge du suivi du PSE a rendu compte de la réunion tenue avec le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, portant sur les réformes en vue dans le secteur de la santé.

Au titre des textes législatifs et réglementaires,

Le Conseil a examiné et adopté le projet de loi de finances pour l’année 2021.

Fait à Dakar le 07 octobre 2020

Le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement.

Communiqué de presse de l’apr.

La tenue, ce mardi 29 septembre 2020, d’un Conseil présidentiel exclusivement dédié à la relance de l’économie nationale, consacre un nouvel élan dans la conduite des changements macro-économiques imposés par le coronavirus. En effet, SEM le Président Macky SALL a compris que le temps de la résilience face à l’ampleur sans précédent de la pandémie liée au coronavirus doit céder le pas au temps de la relance.
Ainsi, l’Alliance Pour la République (APR) se félicite de l’initiative présidentielle, portant sur l’ajustement et l’accélération du Plan d’Actions Prioritaires Ajusté et Accéléré (PAP2A) qui devra permettre à notre pays de renouer avec la trajectoire initiale du Plan Sénégal Émergent (PSE) de consolider les acquis et de hâter sa marche vers l’émergence en 2035.
En effet, consciente que les nouveaux défis nés de la crise portent en même temps, les germes d’un véritable développement endogène, porté par un Secteur Privé fort, avec l’implication de tous les acteurs, l’Alliance Pour la République lance un appel à toutes les forces vives de la nation en général et au secteur privé en particulier, pour accompagner :

  • la stratégie de réduction de la dépendance vis-à-vis de l’extérieur à travers une industrialisation durable et inclusive,
  • l’accélération de la réalisation de la souveraineté alimentaire, sanitaire et pharmaceutique,
  • la consolidation de la protection sociale et l’équité territoriale – la promotion d’un Secteur Privé national fort.
    En vérité, au-delà des projets structurants du PAP 2A, cette nouvelle séquence ouverte par le Président Macky SALL vise à renforcer la capacité de résilience de notre pays et à transformer son potentiel, pour un développement endogène, dans un contexte mondial marqué par une récession économique généralisée.
    Dans ce cadre, l’Alliance pour la République se réjouit de l’attention particulière qui sera accordée aux secteurs de la souveraineté alimentaire, sanitaire et pharmaceutique, à la promotion des plateformes industrielles, à la transformation digitale, au tourisme et aux transports aériens, à l’urbanisme, à l’habitat et à la protection sociale,
    Par ailleurs, l’Alliance Pour la République tient à rappeler que le PAP 2 aurait dû s’établir à 11 260 milliards du fait de la COVID-19, mais grâce à une politique hardie de promotion du secteur privé et la vision d’un Sénégal d’un Sénégal de tous et d’un Sénégal pour tous de SEM le Président Macky SALL, le niveau d’investissement attendu tourne autour de 14 712 milliards FCFA.
    Dès lors, l’APR exprime son soutien total au Gouvernement pour la finalisation des réformes majeures qui permettront à notre pays de consolider la compétitivité et l’attractivité de son économie.
    Dans la même perspective, l’Alliance Pour la République engage les pouvoirs publics, ministères sectoriels et agences de l’État, à assurer un suivi rigoureux de l’exécution des projets et réformes phares du PAP 2A du PSE, et d’en assurer une évaluation périodique de leur état d’avancement.
    Aussi, l’Alliance pour la République espère que les mécanismes de financement innovants prévus dans le PAP 2A permettront d’atteindre, pour la première fois dans notre pays, l’objectif d’une croissance à deux chiffres (13,7%) en 2023, et la création massive des emplois attendus dans le cadre du Programme Liggeyël Ellëk du Président Macky SALL.
    Enfin, l’Alliance Pour la République adresse ses chaleureuses félicitations au Président de la République et salue le leadership du Président SALL, pour le classement de notre pays, et les bonnes décisions qu’il a prises dans le cadre de la riposte contre les effets du coronavirus à travers le monde.

Fait à Dakar, le 1er octobre 2020
Le Porte-parole national
Seydou Gueye.

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 30 SEPTEMBRE 2020⁸


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 30 septembre 2020, à 10 heures, au Palais de la République.
Le Chef de l’Etat a, à, en introduction à sa communication, adressé ses remerciements au Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha MBACKE, pour l’accueil chaleureux, l’hospitalité et les prières, à l’occasion de sa visite habituelle à la Communauté Mouride, en prélude à la célébration, le 06 octobre 2020, du Grand Magal de Touba.
Le Président de la République a, dans ce cadre, demandé au Gouvernement de prendre toutes les dispositions pour le déroulement adéquat de cet important événement religieux, dans le respect es mesures barrières liées à la lutte contre la pandémie de la COVID – 19.
Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, rappelé au Gouvernement sa volonté de renforcer le développement soutenu des infrastructures dans l’agglomération de Touba-Mbacké qui, avec l’Autoroute « ILA TOUBA », émerge en véritable métropole d’équilibre.
Le Président de la République a, enfin, demandé au Gouvernement de continuer à accorder une haute priorité aux Grands projets de l’Etat, en cours de réalisation à Touba, dont le nouvel hôpital de niveau 3, d’un coût de 32 milliards FCFA, doté de 300 lits.
Le Chef de l’Etat, abordant la question relative à la relance de l’économie nationale pour asseoir l’émergence du Sénégal, a, informé le Conseil avoir validé, en Conseil Présidentiel, le PAP 2 ajusté et accéléré du Plan Sénégal Emergent, en présence de toutes les forces vives de la Nation et des partenaires techniques et financiers.
Le Président de la République a, dès lors, engagé le Gouvernement à finaliser, sur les trois (3) prochains mois, la mise en œuvre intégrale du Programme de Résilience Economique et sociale (PRES). Il a, dans cet élan, souligné l’importance qu’il accorde à la souveraineté alimentaire du Sénégal, à l’intensification des réformes sectorielles, à l’amélioration globale de l’environnement des affaires en vue de l’accélération de la transformation structurelle de notre économie, propice au maintien de la trajectoire de croissance du PSE.
Le Chef de l’Etat a, dans cette perspective, lancé un appel aux acteurs du Secteur privé à se saisir des opportunités potentielles révélées dans le PAP II ajusté et accéléré, à se mobiliser davantage autour de l’action de l’Etat, afin d’engager, ensemble, le sursaut national face aux enjeux nouveaux de la reprise de l’économie nationale.
Le Président de la République a, notamment, rappelé les décisions qu’il a arrêtées lors du Conseil Présidentiel. A ce titre, il a instruit les Ministres en charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche à appuyer davantage le nouvel élan de notre agriculture et des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche.
Il a par ailleurs demandé au Ministre de l’Agriculture d’accélérer et d’intensifier la production de semences certifiées pour une amélioration continue du capital semencier national.
Le Chef de l’Etat a, dans cette dynamique, demandé au Ministre en charge de l’Energie et au Ministre des Finances et du Budget de veiller à la suppression de la prime fixe sur l’électricité, au niveau des stations de pompage et des rizières, et l’exonération de la TVA non récupérable sur les intrants pour l’industrie de la filière riz.
Le Président de la République a aussi instruit le Ministre de l’Industrie, dans le cadre de de la mise en œuvre de l’initiative présidentielle « PSE Cap sur l’industrialisation », à accélérer le démarrage effectif des agropoles notamment l’agropole Sud d’un coût global de 57 milliards FCFA.
Le Chef de l’Etat a engagé le Ministre de la Santé et de l’Action sociale à finaliser le programme de réformes à mettre en œuvre pour accélérer l’exécution du nouveau Plan d’investissements.
Le Président de la République a, dans cette lancée, instruit le Ministre en charge de l’Habitat, de démarrer, au cours du 4ème trimestre de l’année 2020, le Programme des 100.000 logements sociaux, composante essentielle du PAP 2A.
Le Chef de l’Etat a également, demandé au Gouvernement d’accorder la même priorité aux autres secteurs productifs tels que l’Artisanat, l’Economie numérique inclusive et le Tourisme. A ce titre, il a demandé au Ministre des Finances et du Budget, dans le cadre de la loi des Finances initiale LFI 2021, de mettre en œuvre sa décision d’une suspension de paiement des impôts et taxes dans les secteurs du Tourisme et de la presse, pour les années 2020 et 2021, la poursuite du PUMA, du PUDC, de Promovilles
Le Président de la République, évoquant l’intensification de la mise en œuvre des programmes de développement territorial, a demandé aux ministres concernés, de veiller, à l’accélération de l’exécution, dans les délais, des différents projets et programmes d’inclusion sociale et d’équité territoriale. Il a, à cet effet, rappelé au Gouvernement la priorité à accorder aux régions et localités frontalières avant d’annoncer la tenue, le 10 octobre 2020, sous sa présidence, de la Journée nationale de la Décentralisation sur le thème : « Décentralisation et Equité territoriale ».
Le Chef de l’Etat, sur la relance du secteur de l’huilerie dans le cadre du « produire et du consommer local », a exhorté les ministres en charge du Commerce, de l’Industrie, de l’Economie, des Finances, en relation avec les différents huiliers, de mettre en œuvre une Stratégie nationale de Développement du secteur de l’huilerie, surtout, dans la perspective des importantes productions d’arachides attendues cette année.
Le Président de la République a, enfin, invité le Gouvernement à veiller à la situation des Arabisants en matière d’éducation, de formation, d’entreprenariat et d’insertion.
Au titre des Communications,
Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait une communication sur le système national d’évaluation de la production nationale.
Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la préparation du budget 2021.
Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur la situation internationale.
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait une communication sur la situation de la pandémie, celle des maladies du cancer et la célébration du mois d’octobre rose sur l’étendue du territoire national.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la situation de la pluviométrie, le suivi des cultures, l’exportation des produits horticoles et le processus de création des chambres d’agriculture.
Le Ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire a fait une communication sur le projet de loi d’orientation de l’Economie sociale et solidaire.
Le Ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications a fait une communication sur la concession des capacités excédentaires des infrastructures de connectivités gérées par l’ADIE et leur procédure de valorisation.
Le Ministre, en charge du Suivi du Plan Sénégal émergent (PSE) a fait le point sur les avancées et la mise en œuvre des réformes, notamment dans le secteur aurifère.
Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :
Monsieur Samba NDIAYE, ingénieur en Génie civil, est nommé Directeur général de la Société anonyme, les Grands Trains du Sénégal, en remplacement Monsieur Oumar BounKhatap SYLLA, appelé à d’autres fonctions ;
Monsieur Saliou SAMB, Administrateur de Société, titulaire d’un diplôme d’Etudes Approfondies en Droit public, est nommé Directeur général de la Société des infrastructures de Réparation navale (SIRN), en remplacement de Monsieur Samba NDIAYE, appelé à d’autres fonctions.
Fait à Dakar le 30 septembre 2020
​​ Le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement
​​ Ndèye Tické Ndiaye DIOP

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil
des Ministres, le mercredi 23 septembre 2020, à 10 heures, au Palais de la République.
Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, remercié les populations, les
agriculteurs, les organisations de producteurs, les autorités administratives et territoriales
pour leur accueil chaleureux lors de sa tournée économique, du 19 au 21 septembre 2020,
dans les régions de Fatick, Kaffrine et Kaolack.
Le Président de la République a également félicité les agriculteurs et groupements de
producteurs du Sénégal, les chefs religieux et les organisations paysannes, en particulier,
pour les avancées notables constatées dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage.
Le Chef de l’Etat a, en outre, signalé l’urgence d’intensifier la mécanisation soutenue de
notre agriculture par la poursuite de la mise à disposition de financements et de
subventions adaptées pour l’acquisition de tracteurs et de matériels agricoles accessibles
et performants.
Le Président de la République a, dans cette perspective, invité les ministres concernés à
finaliser l’actualisation du cadre juridique relatif au développement des coopératives
agricoles.
Le Chef de l’Etat a, dans le même élan, demandé au Ministre de l’Agriculture de veiller à
la reconstitution pragmatique d’un Capital semencier national de qualité.
Le Président de la République a félicité le Ministre de l’agriculture et l’ensemble de ses
services pour la bonne planification et le déroulement satisfaisant de la campagne agricole
2020-2021 qui a bénéficié d’un financement exceptionnel de 60 milliards FCFA, soit une
augmentation de 20 milliards FCFA comparé à l’année dernière.
Le Chef de l’Etat a, dans cette dynamique, exhorté les acteurs du monde rural à intensifier
la transformation industrielle locale des productions en s’appuyant sur les agropoles, en
cours de développement, dans le cadre de son initiative « PSE Cap sur l’Industrialisation ».
Le Président de la République a, par ailleurs, exhorté les acteurs du secteur privé à investir
massivement dans l’agro-industrie et l’élevage, à travers l’implantation, sur l’étendue du
territoire, de fermes et de domaines agricoles modernes, fortement créateurs d’emplois et
de valeur ajoutée pour notre économie.
Le Chef de l’Etat a notamment invité les ministres en charge de l’Agriculture, de l’Elevage,
de l’Industrie et du Commerce, à créer des convergences efficientes entre l’Institut
Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) et l’Institut de Technologie alimentaire (ITA) afin
d’asseoir une Politique cohérente de recherche-développement, d’innovation, de
productivité, de transformation locale et de commercialisation des produits agricoles et
d’élevage.
Le Président de la République a aussi demandé au Ministre de l’Elevage de finaliser, dans
le consensus avec les acteurs impliqués, un Programme de modernisation spécifique des
filières « Lait » et « Viande » afin de réduire significativement nos importations en la
matière.
Le Chef de l’Etat, abordant la lutte contre les inondations, a demandé au Ministre de
l’Intérieur, de maintenir les dispositifs de secours et de pompage opérationnels, sur le
terrain, par la mise en service intensive d’équipements supplémentaires, de très grande
capacité.
Le Président de la République, revenant sur les impacts économiques et sociaux de la
pandémie de la COVID-19 et de l’amélioration soutenue du climat des affaires au Sénégal,
a réitéré au Gouvernement ses directives relatives à la préservation des emplois dans les
entreprises, au maintien durable des mesures de promotion des investissements et de
soutien au développement du secteur privé national. Il a informé le Gouvernement que le
Conseil présidentiel sur la relance de l’économie nationale, se tiendra, le mardi 29
septembre 2020, en présence de tous les acteurs et partenaires concernés.
Le Chef de l’Etat a, au sujet de la commémoration, le 26 septembre 2020, du 18ème
anniversaire du naufrage du bateau « le JOOLA », réaffirmé la solidarité de la Nation aux
familles des victimes. A ce titre, Il a demandé d’intensifier le processus d’édification, à
Ziguinchor, du Mémorial – Musée National dédié aux victimes.
Le Président de la République, au titre du climat social, de la gestion et du suivi des affaires
intérieures, a demandé au Ministre de la Fonction publique de veiller à l’examen
systématique des dossiers de recrutement, dans le secteur public et parapublic, des
personnes vivant avec un handicap, diplômées, selon les principes directeurs de la Loi
d’orientation sociale.
Le Chef de l’Etat a clos sa communication sur son agenda diplomatique en informant le
conseil de sa participation le jeudi 24 septembre 2020, à Bissau, à la célébration de la Fête
nationale de la République de Guinée – Bissau.
Au titre des Communications,
Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur
le suivi de la mise en œuvre des directives présidentielles.
Le Ministre de l’Intérieur a fait le point sur la mise en œuvre du Plan ORSEC.
Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la mobilisation des
ressources financières et l’exécution des dépenses du FORCES COVID-19, du budget et de
la mission virtuelle des services du Fonds monétaire international (FMI).
Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une
communication sur l’assistance apportée à nos compatriotes de la Diaspora, sur la situation
internationale et la production de nouveaux passeports diplomatiques.
Le Ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale a fait une
communication sur l’aide financière et alimentaire apportée aux sinistrés des inondations
et sur le projet d’institutionnalisation du registre national unique (RNU).
Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a fait le point sur l’impact de la
pandémie sur l’économie la situation du financement des projets prioritaires.
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait une communication sur la situation de
la pandémie de la COVID-19.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la
pluviométrie, le suivi des cultures et les exportations agricoles.
Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a fait une
communication sur les résultats de la session normale du baccalauréat 2020.
Le Ministre, en charge du Suivi du Plan Sénégal émergent (PSE) a fait le point sur
l’opération marketing du PSE.
Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord portant
    sur le statut des forces entre le Gouvernement de la République du Sénégal et le
    Gouvernement fédéral autrichien, signé à Dakar le 15 janvier 2020 ;
    Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions
    suivantes :
    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n°
    624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre
    des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, est nommé Ambassadeur,
    Secrétaire général adjoint du Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de
    l’Extérieur, en remplacement de Monsieur Sonar NGOM appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Ousmane MBAYE Commissaire principal aux Enquêtes économiques ,
    matricule de solde 606 932/D, est nommé Directeur de l’Administration générale et de
    l’Equipement au Ministère du Tourisme et des Transports aériens, en remplacement de
    Monsieur Daouda MBAYE, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Souleymane NDIAYE, Ingénieur de conception en Génie civil, est nommé
    Directeur des Infrastures aéroportuaires au Ministère du Tourisme et des Transports
    aériens, poste vacant ;
    Madame Ndeye Khoudia Sarr FALL, Professeur d’Enseignement secondaire, titulaire
    d’un Diplôme d’Etudes approfondies (DEA) en Sciences de l’Environnement, option qualité
    de l’eau, matricule de solde n°605 833/C, est nommée Inspecteur technique au ministre
    de l’Eau et de l’Assainissement ;
    Monsieur Modou Bassirou NDAO, Secrétaire d’Administration matricule de solde 625
    108/Z, précédemment Sous-préfet de l’Arrondissement de Barkédji, est nommé Sous￾préfet de l’Arrondissement de Bambilor, département de Rufisque en remplacement de
    Monsieur Marcel Mbaye THIAW, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Marcel Mbaye THIAW, Secrétaire d’Administration matricule de solde 508
    063/P, précédemment Sous-préfet de l’Arrondissement de Bambilor, est nommé Sous￾préfet de l’Arrondissement de Thiaroye, Département de Pikine, en remplacement de
    Monsieur Medoune MBOUP, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;
    Monsieur Cheikh Anta DIENG, Secrétaire d’Administration matricule de solde 512
    105/Z, précédemment Sous-préfet de l’Arrondissement de Keur Mboucki, est nommé Sous￾préfet de l’Arrondissement de Lambaye, Département de Bambey, en remplacement de
    Monsieur Ibrahima BARRY, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;
    Monsieur Abdou Aziz DIAGNE, Attaché d’Administration, matricule de solde 510 590/H,
    précédemment Sous-préfet de l’Arrondissement de Thiénaba, est nommé Sous-préfet de
    l’Arrondissement de Rufisque-est, Département de Rufisque, en remplacement de
    Monsieur Mountaga Daha SALL, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;
    Monsieur Ndiack SARR, Instituteur matricule de solde 511 794/C, précédemment Sous￾préfet de l’Arrondissement de Ndande, est nommé Sous-préfet de l’Arrondissement de
    Thiénaba, Département de Thies, en remplacement de Monsieur Abdou Aziz DIAGNE,
    appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Salif BA, Instituteur, matricule de solde 511 403/B, précédemment Adjoint au
    préfet de l’Arrondissement de Linguère, est nommé Sous-préfet de l’Arrondissement de
    Barkédji, Département de Linguère, en remplacement de Monsieur Modou Bassirou NDAO,
    appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Mamadou BADIANE, Educateur préscolaire, matricule de solde 514 059/B,
    précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement de Koussanar, est nommé
    Sous-préfet de l’Arrondissement de Ndande, Département de Kébémer, en remplacement
    de Monsieur Ndiack SARR, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Lancé CISSE, Agent technique d’élevage, matricule de solde 513 733/Z,
    précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement de Saré Bidji , est nommé Sous￾préfet de l’Arrondissement de Keur Mboucki, Département de Birkilane, en remplacement
    de Monsieur Cheikh Anta DIENG, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Moussa FAYE, Instituteur, matricule de solde 639 491/P, est nommé Adjoint
    au sous-préfet de l’Arrondissement de Nyassia, Département de Ziguinchor, en
    remplacement de Monsieur Bernard SARR, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Ababacar Sadikh COULIBALY, Professeur de collège d’enseignement
    moyen, matricule de solde 649 308/Z, est nommé Adjoint au sous-préfet de
    l’Arrondissement de Koussanar, Département de Tambacounda, en remplacement de
    Monsieur Mamadou BADIANE, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Aliou NDIAYE, Instituteur, matricule de solde 627 788/D, est nommé Adjoint
    au sous-préfet de Rao, Département de Saint-Louis, en remplacement de Monsieur Omar
    Sarr DIOP, appelé à d’autres fonctions ;
    Monsieur Youssouf TRAORE, Instituteur, matricule de solde 630 110/C, est nommé
    Adjoint au sous-préfet de l’Arrondissement de Saré Bidji, Département de Kolda, en
    remplacement de Monsieur Lancé CISSE, appelé à d’autres fonctions ;
    Madame Caty SARR, Secrétaire d’Administration, matricule de solde 681 459/I,
    précédemment Adjoint au préfet du Département Kolda, est nommé Adjoint au Préfet du
    Département de Linguère, en remplacement de Monsieur Salif BA, appelé à d’autres
    fonctions ;
    Monsieur Omar Sarr DIOP , Secrétaire d’Administration, matricule de solde 638 488/G,
    précédemment Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement Rao, est nommé Adjoint au
    Préfet du Département de Kolda , en remplacement de Madame Caty SARR, appelée à
    d’autres fonctions ;
    Monsieur Mamadou Farba SY , Secrétaire d’Administration, matricule de solde 661
    449/H, précédemment Chef de la Division du cadre de Travail et de Vie à la Direction
    général de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au Préfet du Département de
    Saraya , en remplacement de Monsieur El Hadji Chérif Moulaye SALL, appelé à d’autres
    fonctions. Fait à Dakar le 23 septembre 2020
    Le Ministre Porte-Parole du Gouvernement
    Ndèye Tické Ndiaye DIOP

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 16 SEPTEMBRE 2020


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 16 septembre 2020, à 10 heures, au Palais de la République.
Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, rappelé au Conseil, l’impératif d’accélérer, dans le contexte du Plan ORSEC, le déploiement de tous les moyens logistiques de pompage des eaux et de secours, ainsi que l’assistance humanitaire aux populations sinistrées. Il a insisté sur l’urgence d’accorder une priorité notable aux localités de Sokone, Kaolack, Ziguinchor, Joal, Palmarin, Thiès, Saint-Louis et KeurMassar pour la région de Dakar.
Le Président de la République a, à cet effet, demandé aux ministres concernés, de lui proposer un Programme spécial intérimaire d’assainissement pour Keur-Massar, en cohérence avec le Programme décennal de lutte contre les inondations. Il a, en outre, informé le conseil qu’il se rendra très prochainement dans les zones inondées, pour évaluer la situation in situ.
Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, invité le Ministre de l’Intérieur, en relation avec le Ministre de l’Eau et le Haut-Commissariat de l’OMVS, de veiller, face aux risques de crues, à la protection préventive des localités situées le long du Fleuve Sénégal et de ses affluents.
Le Président de la République a, au titre de la préservation des cultures et de la préparation de la prochaine campagne de commercialisation des produits agricoles, informé le Conseil qu’il effectuera une Tournée économique, du 19 au 21 septembre 2020, dans les régions de Fatick, Kaffrine et Kaolack.
Le Chef de l’Etat a, a demandé au Ministre de l’Agriculture et au Ministre du Commerce de s’atteler à la préparation de la prochaine campagne de commercialisation des produits agricoles et horticoles.
Le Président de la République a ensuite abordé la question de la gouvernance transparente de l’Etat et du renforcement de sa politique de lutte contre la Corruption au Sénégal. Il a informé le Conseil avoir approuvé la Stratégie nationale de lutte contre la corruption au Sénégal sur la période 2020-2024. Il a, dans cet élan, demandé au Gouvernement, au secteur privé et à la société civile d’apporter à l’OFNAC, tout le concours nécessaire à l’exécution optimale de son Plan d’actions quinquennal. Il a, enfin, demandé à l’OFNAC de lui transmettre chaque année, un rapport d’évaluation de la mise en œuvre de la Stratégie.
Le Chef de l’Etat, revenant sur l’application rigoureuse de la charte de la déconcentration, a demandé au Ministre de l’Intérieur et au Ministre des Finances et du Budget, en rapport avec les membres du gouvernement, de veiller à la vulgarisation, dans toutes les structures de l’Etat de la charte de la déconcentration en vue de son application systématique et cohérente. Il a enfin rappelé au Gouvernement la nécessité de renforcer l’Administration territoriale dans son efficacité, d’asseoir le « Fast-Track » comme mode de gouvernance afin de consolider les performances des politiques publiques et la satisfaction des citoyens.
Le Président de la République, au titre du climat social, de la gestion et du suivi des affaires intérieures a demandé au Ministre de la Culture de lui proposer en relation avec les acteurs, un Plan spécial de relance des activités culturelles au Sénégal.
Le Chef de l’Etat a, notamment, demandé au Ministre de la Culture de travailler à la contractualisation de polices d’assurance pour les bâtiments et édifices culturels, et veiller à la réhabilitation et au fonctionnement optimal du Théâtre national « Daniel SORANO ».
Le Président de la République, sur le suivi de la coopération et des Partenariats, a
rappelé au Gouvernement la doctrine relative au traitement des initiatives, projets et dossiers de coopération, dans le respect des principes de cohérence et de rationalisation.
Le Président de la République a clos sa communication sur son agenda diplomatique en informant le Conseil avoir pris part, le 15 septembre 2020, à Accra, au Sommet extraordinaire restreint de la CEDEAO sur la situation au Mali.
Au titre des Communications,
Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur l’évaluation et l’harmonisation des services financiers et non financiers d’appui au secteur privé et à l’entreprenariat.
Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la mission en cours, effectuée par le Fonds monétaire international (FMI), portant sur l’exécution budgétaire.
Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur l’assistance apportée à nos compatriotes de la Diaspora et sur la situation internationale.
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait le point sur la situation de la pandémie de COVID 19.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la préparation de la tournée du Président de la République, la situation de la pluviométrie, le suivi des cultures et l’exportation des produits horticoles.
Le Ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du développement des Territoires a fait une communication, portant sur la mise en œuvre du projet de désenclavement des zones de productions en appui au Programme national de Développement local (PNDL).
Le Ministre, en charge du Suivi du Plan Sénégal émergent (PSE) a fait le point sur les avancées et la mise en œuvre des réformes, notamment sur l’accélération de la mise à disposition du foncier.
Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier la charte africaine de la sûreté, la sécurité maritime et le développement en Afrique (Charte de Lomé) ;
  • le Projet de décret fixant les modalités d’application de la loi 2019-01 du 1ier février 2019 portant Code pétrolier ;
  • le projet de décret abrogeant le décret n° 2020-781 du 18 mars 2020, portant Code des marchés publics relatifs aux dépenses liées à la COVID-19 ;
  • le projet de décret modifiant le décret n° 72-1288 du 27 octobre 1972 relatif aux conditions d’affectation des terres du domaine national comprises dans les communautés rurales.
    Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris la décision suivante :
    Madame Aïchatou Ndiaye DIALLO, Administrateur civil, matricule de solde n° 669 323/A, précédemment Chef de la Division des Ressources humaines à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Matam chargée du développement, poste vacant. Fait à Dakar le 16 septembre 2020 Le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement Ndèye Tické Ndiaye DIOP

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 09 SEPTEMBRE 2020

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 09 septembre 2020, à 10 heures, au Palais de la République.
Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, présenté les condoléances de la Nation aux familles éplorées et réitéré sa solidarité aux populations sinistrées, à la suite des pluies exceptionnelles recueillies ces derniers jours dans la sous – région, en particulier au Sénégal. Il a, en conséquence, demandé au Ministre de l’Intérieur, en charge de la Protection civile, de déclencher, le samedi 5 août 2020, le Plan National d’Organisation des Secours (ORSEC).
Le Président de la République a, en outre, invité le Ministre de l’Intérieur, en relation avec l’ensemble des ministres et structures impliqués, à intensifier les opérations de pompage des eaux. Il a aussi demandé au Ministre en charge de la Solidarité nationale, de déployer dans les délais, l’assistance attendue de l’Etat aux populations sinistrées, sous la supervision des autorités administratives.
Le Chef de l’Etat a, à cet effet, informé le Conseil de sa décision de faire allouer une enveloppe budgétaire d’urgence, d’un montant de 10 milliards de FCFA, destinée au renforcement de l’efficacité des opérations de pompage et des systèmes d’assainissement, ainsi qu’à l’appui social immédiat aux populations sinistrées à hauteur de 03 milliards de FCFA. Il a également rappelé au Gouvernement, la nécessité de poursuivre la mise en œuvre optimale du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations (2012 – 2022) et d’accélérer la formulation de la deuxième phase du Projet de Gestion des Eaux Pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP).
Le Président de la République a, enfin, demandé, au Ministre de l’Intérieur, au Ministre de l’Assainissement, en collaboration avec le Ministre de l’Urbanisme et le Ministre des Infrastructures de s’atteler, à la réhabilitation/reconstruction du Collecteur de Hann-Fann, de même qu’à la préservation systématique de la fonctionnalité des ouvrages d’assainissement.
Le Chef de l’Etat, revenant sur la modernisation de la gestion des chambres de commerce du Sénégal, a demandé au Ministre du commerce, en liaison avec les ministres en charge des Finances, de l’Economie, de l’Agriculture et de l’Industrie, de procéder à l’évaluation globale des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture, en vue d’engager, dans le consensus, les modalités d’application intégrale de la réforme des chambres consulaires de 2017.
Le Président de la République a, dans la perspective d’asseoir le bon déroulement de la prochaine session budgétaire qui s’ouvre en octobre 2020, demandé au Gouvernement de finaliser la préparation des rapports de performance 2020 et du projet de loi de Finances pour l’année 2021.
Le Chef de l’Etat s’est félicité des résultats enregistrés par le Plan de Résilience dans le secteur des transports aériens, et qui ont valu à notre pays, les félicitations de l’Organisation internationale de l’Aviation civile.
Le Président de la République s’est également réjouis du classement du Sénégal au 2ème rang de l’Indice de réponse globale ; ce qui consacre la qualité de notre riposte et la pertinence des mesures prises pour combattre la COVID 19.
Le Président de la République a, au sujet du climat social, de la gestion et du suivi des affaires intérieures, demandé au Ministre des Pêches et de l’Economie maritime de prendre les dispositions idoines, afin de permettre aux pêcheurs artisanaux ciblant des équipements spécifiques, d’accéder au Programme spécial de l’Etat, de subventions pour l’acquisition des moteurs hors-bord.
Le Chef de l’Etat a, également demandé au Ministre en charge des pêches de lui faire le point sur l’exécution du projet de construction du marché au poisson de Matam, dans le cadre de la coopération avec la Corée.
Le Président de la République a clos sa communication sur son agenda diplomatique en informant le Conseil avoir pris part, le 07 septembre à Niamey, au 57ème Sommet de la CEDEAO.
Au titre des Communications,
Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur la mise en œuvre des directives présidentielles.
Les Ministres en charge de l’Intérieur, de l’Equité et de la Solidarité, de l’Assainissement et des Transports terrestres ont fait le point sur la situation des inondations et le déploiement du Plan ORSEC.
Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la mobilisation et l’exécution des ressources financières dans le cadre du FORCE COVID-19.
Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur l’assistance apportée à nos compatriotes de la Diaspora et sur la situation internationale.
Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a fait le point sur les projets stratégiques.
Le Ministre des transports terrestres et du Désenclavement a fait une communication sur les accidents de la route.
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait le point sur la situation de la pandémie et sur les activités du Service national d’Hygiène.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la pluviométrie, le suivi des cultures et l’exportation des produits horticoles.
Le Ministre de l’Education nationale a rendu compte de la reprise des cours dans l’Enseignement supérieur et des résultats satisfaisants enregistrés au baccalauréat.
Le Ministre du commerce et des petites et moyennes entreprises a fait une communication sur le cadre national de commercialisation des productions agricoles et le document d’orientation stratégique des exportations.
Le Ministre l’Economie numérique et des Télécommunications a fait une Communication sur l’organisation du Forum du Numérique et du Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’innovation dans le numérique en 2020.
Le Ministre, en charge du Suivi du Plan Sénégal émergent (PSE) a fait le point sur les avancées et la mise en œuvre des réformes, notamment dans le domaine des infrastructures.
Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • le projet de loi portant statut des réfugiés et des apatrides ;
  • le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention n°155 de l’organisation internationale du Travail (OIT) sur la sécurité et la santé des travailleurs adoptée à Genève, le 22 juin 1981 ;
  • le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention n°161 de l’organisation internationale du Travail (OIT) sur les services de santé au travail adoptée à Genève, le 25 juin 1985 ;
  • le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention n°187 de l’organisation internationale du Travail (OIT) sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail adoptée à Genève, le 22 juin 2006 ;
  • le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier le protocole de 2002 relatif à la Convention sur la sécurité et la santé des travailleurs adoptée à Genève, le 20 juin 2002 ;
  • le projet de loi sur la convention sur la fiscalité applicable au projet de construction du pont de Rosso ;
  • le projet de décret portant création et organisation du Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’Innovation numérique.
    Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris la décision suivante :
    Monsieur Oumar DIALLO, Commissaire aux Enquêtes économiques, matricule de solde n° 506 734/C, précédemment chef du Service régional du Commerce de Dakar, est nommé, Directeur du Commerce intérieur au Ministère du Commerce et des Petites et Moyennes Entreprises, en remplacement de Monsieur Ousmane MBAYE.
    ​ Fait à Dakar le 09 septembre 2020
    ​​ Le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement
    ​ Ndèye Tické Ndiaye DIOP

INONDATIONS : le Président Macky SALL annonce un budget de 10 milliards FCFA.

Pour faire face aux inondations survenues le week-end dernier, le Chef de l’État Macky SALL a annoncé hier 8 septembre, le déblocage d’un fonds d’urgence de 10 milliards de francs CFA. Ce budget sera réparti comme suit :
➡️ 3 milliards de francs CFA serviront d’appui direct aux populations sinistrées sur la base des rapports des gouverneurs, préfets, sous-préfets et maires des zones touchées. Les familles pourront ainsi en bénéficier pour acheter du matériel de première nécessité et des vivres.

➡️ Les 7 milliards restants seront investis dans l’accompagnement des sapeurs-pompiers, de l’ONAS et dans l’achat de matériel supplémentaire pour l’évacuation des eaux de pluie.

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


✍Monsieur Mamadou Abdoul DIOP, Enseignant-chercheur à l’UFR des Sciences Appliquées et de Technologie de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, matricule de solde n° 609011/E, est nommé Professeur titulaire de classe normale.
✍Monsieur Ahmadou Bamba SOW, Enseignent-chercheur à l’UFR des Sciences Appliquées et de Technologie de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, matricule de solde n°607 963/E, nommé Professeur titulaire de classe normale ;
✍Monsieur Abdou Ka DIONGUE, Enseignent-chercheur à l’UFR des Sciences Appliquées et de Technologie de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, matricule de solde n°609 878/T, nommé Professeur titulaire de classe normale ;
✍Monsieur Ngalla DJITTE, Enseignent-chercheur à l’UFR des Sciences Appliquées et de Technologie de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, matricule de solde n°607 964/O, nommé Professeur titulaire de classe normale ;
✍Monsieur Cheikh Talibouya DIOP, Enseignent-chercheur à l’UFR des Sciences Appliquées et de Technologie de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, matricule de solde n°607 884/A, nommé Professeur titulaire de classe normale ;
✍Monsieur Ousmane SALL, spécialité : Informatique option Web sémantique à l’Unité de Formation et de Recherche des Sciences et Technologies (UFR SET) de l’Université de Thiès, matricule de solde n° 110 002/B, nommé Professeur titulaire de classe normale ;
✍Monsieur Ibrahima BARRY, Inspecteur principal des Impôts et des Domaines, matricule de solde 600 806/H, est nommé Directeur du Contrôle interne à la Direction générale des Impôts et des Domaines, en remplacement de Monsieur Mor Diara DIOP, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.
                                                                   Fait à Dakar le 12 août 2020
                                                         Le Ministre Porte-Parole du Gouvernement
                                                                                       Ndèye Tické Ndiaye DIOP

RSS
EMAIL