Le Projet de développement du tourisme et des entreprises (PDTE) participe à l’effort de relance de l’économie nationale, a indiqué vendredi le directeur général de l’Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux (APIX), Mountaga Sy.

’’Le projet de développement du tourisme et des entreprises participe à l’effort de relance nationale dans le contexte COVID 19. En effet, il est une réponse aux difficultés qui freinent la compétitivité du secteur touristique en contribuant à atténuer les contraintes liées au développement et à la croissance des entreprises touristiques’’, a déclaré M. Sy.

Il s’exprimait lors d’une visite du ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr à Saly-Portudal (Mbour, ouest) venu constater de visu l’état d’avancement des travaux de restauration, de protection et d’entretien des plages de cette zone située sur la Petite-Côte sénégalaise.

’’Le Tourisme, considéré comme la deuxième source de devises après la pêche au Sénégal (7% du PIB et plus de 100 000 emplois directs et indirects), est un secteur clé de notre économie au regard de sa capacité de création de richesses et d’emplois’’, a fait valoir M. Sy, soulignant que c’est ce qui a poussé le président Macky Sall à s’appuyer sur ce secteur dans le cadre de la relance de l’économie sénégalaise post-COVID-19.

L’objectif de ces travaux est de restituer les plages dans leur état initial avant le phénomène de l’érosion côtière constaté depuis le début des années 2000.

Il s’agit aussi de protéger les infrastructures hôtelières de la station balnéaire ainsi que les activités de pêche des communautés qui elles aussi étaient impactées faute de plage de débarquement, et enfin de veiller à l’entretien des ouvrages de protection une fois réalisés.

L’ensemble des ouvrages, composés de 12 brise-lames et 7 épis, ont été réalisés et sont maintenant fonctionnels. Le ré-ensablement a aussi démarré depuis plus d’un mois. Le montant du marché est de 23 milliards francs CFA. Les travaux sont confiés à l’entreprise néerlandaise Van Oord un des leaders mondiaux dans le domaine du dragage.

’’Cette dégradation des plages de Saly-Portudal avait des conséquences désastreuses puisqu’elle impactait négativement sur l’activité hôtelière et touristique, mais également sur la pêche et tout l’environnement autour du tourisme et de l’hôtellerie’’, a relevé le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr

C’est ainsi que le gouvernement, avec son partenaire technique et financier, la Banque mondiale, avait engagé ce projet de développement du tourisme et des entreprises confié à l’APIX comme maître d’ouvrage délégué, a souligné M. Sarr.

Selon lui, ces ouvrages ont permis de récupérer la plage sur environ sept kilomètres de long et 50m de large.

’’Il faut féliciter les autorités administratives pour le travail de conciliation engagé pour que le climat social soit apaisé. Puisque durant ce projet, l’ensemble des acteurs ont été indemnisés, les impenses payées. Aussi bien les acteurs touristiques hôteliers que les populations qui étaient impactées’’, a insisté le ministre.

ADE/OID

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
EMAIL