Accidents mortels à Kaolack : le constat des cavaliers de la sécurité routière

Les cavaliers de la sécurité routière du Sénégal ont dénoncé l’état de vétusté des routes secondaires de la commune de Kaolack. Face à la presse ce lundi, les camarades de Cheikh Tidiane Sarr ont laissé entendre que cette situation est à la base des accidents routiers et leur corollaire de pertes en vie humaine.

Kaolack, une ville carrefour du Sénégal où l’état de dégradation des routes secondaires est le comble de la catastrophe depuis des années. Les autorités communales laissent faire et la situation se détériore, a déploré le président de l’Association des cavaliers de la sécurité routière du Sénégal qui s’entretenait avec nos confrères de la radio Al Fayda.

“Les populations se retrouvent souvent avec des véhicules endommagés et le manque à gagner est énorme. Donc, il urge de trouver une solution urgente. Les routes secondaires sont dans un état qui laisse à désirer, elles sont de véritables chemins de croix en cette période d’hivernage pour les transporteurs”, a expliqué M.Sarr.

D’après lui, cela fait grimper les accidents enregistrés dans la commune de Kaolack, d’après une étude qui émane de 3 mois de sensibilisation de terrain menée à travers les 45 quartiers de la commune.

“Des collisions de voitures qui occasionnent la blessure de passagers ou conducteurs de motos Jakarta, sont récurrentes. C’est dire qu’à Kaolack, tout le monde est préoccupé par la dégradation de toutes ces routes secondaires dûe à la mauvaise gestion des maires qui se sont succédés à la tête de la municipalité” a indiqué le président de l’Association des cavaliers de la sécurité routière du
Sénégal.

L’occasion a été saisie en cette veille de Magal de Touba édition 2021, pour inviter les chauffeurs à la prudence et au respect du code de la route avant pendant et après la célébration.

Ndiaye Kébé BIAYE

Please follow and like us:
RSS
EMAIL