ARRESTATION DAME MBODJ : CERTAINS ENSEIGNANTS SE TROMPENT DE COMBAT

En ordre de bataille, des syndicats d’enseignants ont déclaré la guerre au gouvernement qu’ils accusent de restreindre les libertés en procédant à l’arrestation de leurs collègues à l’instar de Dame Mbodj du CUSEMS/A.

Seulement, ces syndicalistes semblent s’être trompés de combat. En effet, Dame Mbodj n’a pas manifesté ce samedi matin pour les intérêts des enseignants mais plutôt pour une coalition dénommée « Le Peuple » qu’il partage avec Clédor Sène, Guy Marius Sagna et Assane Diouf entre autres. Il a, au vrai, battu le macadam à côté d’autres activistes pour exiger la libération de ces derniers.

Mais en participant à un rassemblement non approuvé par l’autorité territoriale, surtout en cette période de pandémie de la Covid-19, Dame Mbodj et Cie ont simplement violé la loi. Par conséquent, son arrestation n’a rien à voir avec les revendications des enseignants pour que ces derniers annoncent des grèves afin de paralyser le système éducatif déjà éprouvé par la Covid-19.

Il faut savoir faire la part des choses…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
EMAIL