BAMBEY : 76 MILLIONS FCFA DU PACASEN POUR LA RÉALISATION DE QUATRE INFRASTRUCTURES

Le programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) a réalisé en 2021 quatre infrastructures dans la commune de Bambey pour un coût de 76 millions de francs CFA.

’’A Bambey, les fonds alloués par Pacasen en 2021 d’un montant de 76 millions FCFA ont permis la réalisation d’un espace jeunes, d’un poste de santé et la rénovation de la place de l’indépendance et de la mairie’’, a déclaré, vendredi, El Hadji Alassane Diallo, responsable de la cellule de communication de l’Agence de développement municipale (ADM).

Il conduisait une mission de suivi du Pacasen pour voir l’état d’avancement des travaux des infrastructures inscrites dans le cadre de la phase pilote de ce projet.

Le Pacasen est financé à hauteur de 260 millions de dollars US (environ 130 milliards de FCFA) provenant des fonds propres de l’Etat du Sénégal et de crédits obtenus auprès de la Banque mondiale (BM) et de l’Agence française de développement (AFD).

’’Nous avons eu à identifier quatre projets depuis 2020. Il s’agit du poste de santé, la place de l’indépendance qui est un symbole de la commune. Il y a aussi la mairie qui depuis sa création n’a pas été réfectionnée mais aussi un espace jeune doté d’équipements sportifs’’, a dit le maire de Bambey, Ganna Mbaye.

Selon lui, ces infrastructures ont été choisies en concertation avec les populations, les délégués de quartiers sous la supervision de l’agence régionale de développement (ARD).

’’Le poste de santé est déjà fait et nous pensons sous peu l’inaugurer et le mettre à la disposition des populations. Il a été équipé aussi par la commune avec le soutien de nos partenaires français dans le cadre de la coopération décentralisée’’, a indiqué l’édile de la commune de Bambey.

A l’en croire, c’est après avoir réalisé une cartographie sanitaire de la ville que la municipalité et ses partenaires ont décidé de construire un poste de santé à hauteur de 20 millions FCFA au quartier DV qui a une forte densité.

’’Le quartier de DV qui aujourd’hui en termes de population est le quartier le plus dense n’avait pour structure de santé que la Croix-Rouge et on sait qu’elle n’a pas suffisamment de moyens pour prendre en charge les préoccupations sanitaires des populations’’, a fait remarquer Ganna Mbaye.

Il a assuré que toutes ces infrastructures devraient être inaugurées dans quelques mois pour que les populations puissent en bénéficier convenablement.

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
EMAIL