Bonne nouvelle.Le lait maternel contient des anticorps contre le Sars-CoV-2 dix mois après l’infection

Une femme allaite son bébé lors de la célébration de la Semaine mondiale de l'allaitement maternel à Caracas, au Venezuela, le 4 août 2016.  REUTERS/Marco Bello TEMPLATE OUT – S1BETTNZNLABUne femme allaite son bébé lors de la célébration de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel à Caracas, au Venezuela, le 4 août 2016. REUTERS/Marco Bello TEMPLATE OUT – S1BETTNZNLAB
Les résultats d’une étude présentés lors d’un symposium consacré à la lactation et à l’allaitement suggèrent que le lait maternel est un vecteur d’anticorps contre le coronavirus dans la durée. Ils doivent cependant encore être validés par la communauté scientifique.

Quelle est la taille de votre prostate ? Faites le test !
Il était déjà connu que le lait maternel d’une mère infectée par le Sars-CoV-2 ou vaccinée présente des anticorps dirigés contre le virus, bénéfiques pour le nouveau-né. En revanche, la question du caractère neutralisant de ces anticorps, ainsi que la durée de leur production sur le moyen terme, reste encore incertaine, relate The Guardian.

À LIRE AUSSIVidéo. Doit-on se faire vacciner contre le Covid-19 si l’on est enceinte ou allaitante ?
De nouveaux résultats invitent à l’optimisme, explique le journal britannique : “Des données suggèrent que les femmes allaitantes qui ont été infectées par le Covid-19 continuent à sécréter dans leur lait des anticorps neutralisant le virus jusqu’à dix mois après l’infection.”

Des résultats à confirmer
Ces résultats préliminaires ont été présentés par Rebecca Powell, chercheuse en maladies infectieuses, à l’occasion du quinzième Symposium international sur l’allaitement maternel et la lactation, qui s’est tenu les 21 et 22 septembre. Ils n’ont toutefois pas encore été validés par la communauté scientifique, n’ayant pas fait l’objet d’une publication dans une revue à comité de lecture.

Ils restent néanmoins encourageants, alors qu’un nouveau-né sur dix atteint du Covid-19 est susceptible d’avoir besoin de soins intensifs, souligne The Guardian.

À LIRE AUSSIImmunité. Pourquoi les jeunes résistent mieux que les adultes au Covid-19
Rebecca Powell et son équipe, de l’hôpital Mont Sinaï de New York, ont analysé le lait maternel de 75 mères qui s’étaient rétablies d’une infection au Covid-19. 88 % des échantillons prélevés contenaient des anticorps IgA sécrétoires – un type d’anticorps très présent dans les sécrétions muqueuses –, qui reconnaissent spécifiquement la protéine Spike du Sars-CoV-2. Avec, dans certains cas, la capacité de neutraliser le virus.

Une réponse “persistante et significative”
D’après le résumé de l’intervention de la chercheuse, l’équipe a analysé la durabilité de la présence de ces IgA dans le lait de 28 mères, avec un prélèvement à quatre-six semaines puis un second entre quatre et dix mois après l’infection. Toujours selon le document, “tous les échantillons présentaient des IgA spécifiques à la protéine Spike de manière persistante et significative”.

L’équipe de chercheurs s’était déjà intéressée à la présence de ces IgA chez les mères vaccinées. D’après leur étude préliminaire, mise en ligne sur MedRxiv en juillet, un nombre plus important de femmes ayant reçu le vaccin Moderna que de femmes ayant reçu le vaccin Pfizer ou Janssen développaient des anticorps dirigés contre le Sars-CoV-2.
SOURCE
THE GUARDIANLondreswww.theguardian.comL’indépendance et la qualité caractérisent ce titre né en 1821, qui abrite certains des chroniqueurs les plus respectés du pays. The Guardian est le journal de référence de l’intelligentsia, des enseignants et des syndicalistes. Orienté au[…]Lire la suite
LES PLUS LUS

Asie. Analyse. Il est temps de nous faire une raison : le monde ne deviendra pas occidental

Rentrée. Les Américains inquiets pour leurs enfants face au variant Delta Rentrée. Au Canada, des mesures sévères pour les jeunes enfants de retour de l’étranger Vu du Portugal. “Génération C” : les enfants du coronavirus Société. Tout le monde ne rêve pas de revenir à la “normale”, loin de là

Please follow and like us:
RSS
EMAIL