Camions de vidange : 12 milliards pour le renouvellement du parc

Acquisition de 254 citernes : c’est l’objectif visé à travers la mise en œuvre du Projet d’appui au renouvellement des camions de vidange (Parc) qui a été lancé hier. Financé à hauteur de 12 milliards de francs Cfa, le Parc a une durée de cinq ans.

Le Projet de renouvellement des camions de vidange (Parc) a été lancé hier par les différentes parties prenantes. Pour la période 2020-2022, une enveloppe globale de 2 milliards de francs Cfa a été d’abord dégagée pour la première phase, afin de financer l’acquisition d’une quarantaine de camions neufs. Cependant, le Parc ambitionne de remplacer tous les camions vétustes, soit un projet de renouvellement de 254 camions, pour un montant total de 12 milliards de francs Cfa sur cinq ans.
L’acquisition des camions neufs se fera à travers un mécanisme de crédit facilité par la Der/Fj. Les vidangeurs pourront non seulement améliorer leurs performances et réduire les agressions sur l’environnement, mais également bénéficier de l’assistance technique de l’Usaid via son Projet financement de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (Usaid Wash-Fin), de la Der et de l’Association des acteurs de l’assainissement du Sénégal (Aaas).
«Dans ce projet, nous n’accepterons aucun camion d’occasion comme dans le précédent. Tous Les camions seront neufs et montés ici au Sénégal», avertit le Délégué général à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj) à la cérémonie de lancement du Parc hier.
Bien que 73% des opérateurs de vidange jugent l’activité rentable, le secteur de l’assainissement reste confronté à un défi majeur relatif à l’accès au financement et au renouvellement de leur investisseur. Le secteur de l’assainissement est toujours considéré comme risqué par les investisseurs.
«Avec la mise en œuvre du Parc, la Der/Fj teste la capacité des acteurs à absorber ces investissements de taille en mettant toute à la fois à leur disposition un package de services incluant le financement et l’assistance technique par le biais de nos partenaires pour les accompagner», dit Papa Amadou Sarr.
Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’assainissement, exhorte ainsi les acteurs à relever les défis de l’entretien et du remboursement.
L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal Tulinabo Mushingi, lui, salue ce projet innovant qui permettra d’améliorer l’assainissement au Sénégal en contribuant à combler les déficits de financement existants afin de mieux répondre aux besoins des populations en matière d’assainissement.
Au Sénégal, le taux d’accès à l’assainissement est estimé à 48% en 2017 avec 5% des populations qui sont raccordés au réseau tout-à-l’égout. Ce qui implique un besoin important de services d’assainissement autonomes. C’est dans cette optique que l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), l’Usaid Wash-Fin, la Der/Fj et l’Aaas ont initié le Parc.

Please follow and like us:
RSS
EMAIL