CEDEAO, ONU, UA, des médecins après la mort?

Ces trois organisations internationales n’ont pas pu accorder les violons des opposants et du pouvoir en place. Le boycott actif a eu lieu. Le report des élections tant voulu par l’opposition n’a pu être obtenu. Les revendications politiques des opposants n’ont pu avoir satisfaction. En fait elles n’ont pas réussi à stabiliser le front politique.

L’élection s’est tenue avec son cortège d’urnes cassées, de véhicules calcinés, de voies barricadées et de mort d’hommes.

Pendant l’élection, ces mêmes organisations étaient là en tant qu’observateur indépendant. Elles sont en train de déposer et dévoiler le contenu de leur rapports. Et elles dénoncent des taux de participation bas. Pourtant elles savent le contexte dans lequel l’élection s’est déroulée.
Au même moment le ballet diplomatique reprend de plus belle. Ces mêmes organisations tentent encore d’accorder les protagonistes. Elles multiplient les rencontres tout comme au début du processus où elles ont échoué.

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
EMAIL