CONSTRUCTION DU PONT DE ROSSO


Notice: Undefined variable: post in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 310

Notice: Trying to get property 'ID' of non-object in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 310

Notice: Undefined variable: post in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 311

Notice: Trying to get property 'ID' of non-object in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 311

L’entreprise chinoise Poly Changda va construire le pont de Rosso et ses viaducs d’accès, qui vont coûter 47 millions d’euros (environ 30,8 milliards de francs cfa.
L’entreprise chinoise dispose d’un délai de trente (30) mois pour construire le pont et les viaducs. L’entreprise chinoise doit entamer les travaux de construction dès le 20 décembre 2020.
Le pont de Rosso va faciliter le transport des personnes et des biens entre Nouakchott et Dakar. Il va accroître les échanges commerciaux sur plusieurs axes routiers transafricains.
Il est financé par la Banque africaine de développement, la Banque européenne d’investissement et l’Union européenne.
D’une longueur de 1.461 m, pour une largeur de 55 m, l’infrastructure permettra, selon la Banque africaine de développement, de réduire le temps de la traversée de la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal, théoriquement de *vingt-cinq (25) à deux (02) minutes. *
Une fois le pont achevé, le trafic quotidien moyen bondirait de 115 véhicules à 370, dès la mise en service, puis à *3.210 d’ici à 2048. *
Les véhicules gagneront deux (02h) heures sur le trajet Nouakchott-Dakar, 550 km.
Le pont de Rosso va également contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les régions de Trarza (Mauritanie) et de Saint-Louis (Sénégal).

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
EMAIL