Dr Akinwuni A. Adesina: “A long terme, il faut renforcer les capacités pharmaceutiques de l’Afrique”

“L’Afrique ne peut pas externaliser sa santé vers le reste du monde, nous devons nous sécuriser nous-mêmes“. Une proposition du Dr Akinwuni A. Adesina, Président de la BAD. Il s’exprimait lors d’un panel sur la réduction des écarts en matière de santé, en marge de la 76ème session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Pour le Dr Akinwumi A. Adesina, “l’Afrique ne peut pas externaliser sa santé vers le reste du monde. Nous devons renforcer les capacités manufacturières internes du continent. Nous devons nous sécuriser nous-mêmes… A long terme, il faut renforcer les capacités pharmaceutiques de l’Afrique“.

“Nous prenons des mesures…“

Pour sa part, Mme Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (Omc) repris par Libération Online, estime que “les droits de propriété intellectuelle et le manque de matières premières rendaient encore plus difficile l’accès à l’industrie pharmaceutique pour les pays africains. Nous prenons des mesures. Les chaînes d’approvisionnement pour les vaccins sont très compliquées (…). Nous devons lever les restrictions afin que les fabricants puissent obtenir ce dont ils ont besoin. Nous devons permettre le transfert de technologies. Nous ne pouvons pas être égoïstes. Des vies sont en jeu !“.

Crise sanitaire et “manque” de leadership…

“Où est la coalition qui dira que c’est un défi sans précédent ? Nous avons besoin de leadership. Nous avons eu un problème similaire avec le Vih. Nous pouvons résoudre le problème de pénurie de vaccins contre le Covid-19…“, a soutenu le vice-président et partenaire de Global Infrastructure Partners, Jim Yong Kim qui dénonçait le manque de leadership dans la crise sanitaire mondiale actuelle.

ParKhalil Kamara

Please follow and like us:
RSS
EMAIL