Ephémérides du jour 7 Février

✅7 Février 2017
Le Groupe Wari spécialisé dans le transfert d’argent et dirigé par Kabirou MBODJ rachète l’opérateur de téléphonie mobile Tigo opérationnel au Sénégal depuis 1999 au Groupe Millicom International Cellular SA pour 80 milliards de FCFA.

✅7 Février 2006
Libération d’Idrissa SECK, ancien Premier Ministre, après 199 jours de privation de liberté sur décision de la commission d’instruction de la haute cour de justice. Il avait été arrêté le 15 juillet 2005 dans l’affaire des “chantiers de Thiès”, la ville dont il était le maire au moment de son arrestation.

✅7 Février 1991
Création à Thiès de l’organisation non gouvernementale TOSTAN pour la promotion des droits humains par l’Américaine Molly MELCHING (Soukeyna Ndiaye de son nom sénégalais).

✅7 Février 1986
Décès du Professeur Cheikh Anta DIOP, égyptologue et savant sénégalais de renommée mondiale. Il s’est attaché, sa vie durant, à montrer l’apport de l’Afrique, en particulier de l’Afrique noire, à la culture et à la civilisation mondiales. Sur le plan politique, il a eu à fonder trois partis : le Bloc des Masses Sénégalaises (BMS) en 1961, le Front National Sénégalais (FNS) en 1963 et le Rassemblement National Démocratique (RND) qui sera reconnu en 1981, Il repose pour l’éternité à Thieytou dans la région de Diourbel auprès de son grand-père et modèle Massamba Sassoum. L’Université de Dakar, l’Institut Fondamental d’Afrique Noire (IFAN) et une importante artère de la ville de Dakar portent son nom.

✅7 Février 1979
Reconnaissance du Mouvement Républicain Sénégalais (MRS), créé par Boubacar GUEYE, .avocat, ancien ministre et cousin de Maître Lamine Guèye. Né le 3 juillet 1977, le MRS est l’un des quatre partis autorisés par le Président Senghor.

✅7 Février 1898
Palabre de Kahone : réorganisation du Saloum en deux provinces en deux provinces comprenant chacune six cantons. Le Saloum occidental dirigé par Ndiémé Diénoum NDAO, nouveau Bour et chef de la province, était composé de Kahone, Laguème, Nguer, Oualo, Djilor, Diognik et Diokoul – Gandiaye. Le Saloum oriental, quant à lui, n’avait pas de chef autochtone mais un résident français à Malem ; il comprenait le Ndoucoumane, le Mandakh, le Kayemor, le Pakala, le Ngaye- Pafa et le Koungheul.

✅7 Février 1828
Arrivée à Saint-Louis de Jean Clément Victor DANGLES chargé par le Ministère français de la Marine de reconnaître les régions situées au sud de la Gambie.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
EMAIL