Frontière Guinée-Sénégal : Le lieutenant-colonel Doumbouya acte la réouverture

Fermée unilatéralement en septembre 2020 par le Président Alpha Condé, la frontière entre la Guinée et le Sénégal est rouverte depuis ce mercredi 29 septembre. Cela est rendu possible avec l’arrivée des militaires au pouvoir avec à leur tête le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

Par Mamadou SAKINE – La réouverture de la frontière terrestre entre la Guinée et le Sénégal est effective depuis hier mercredi, sur instruction des autorités du Comité national du rassemblement et du développement (Cnrd). Un ouf de soulagement pour les compatriotes des deux pays, notamment les opérateurs économiques. En effet, les activités économiques étaient plombées avec cette fermeture surprise et unilatérale de la frontière sénégalaise en septembre 2020 par le Pré­sident Alpha Condé. Les opérateurs guinéens n’ont cessé de dénoncer le fait que leurs marchandises pourrissaient dans des camions bloqués entre les deux pays. Cette décision du Président renversé le 5 septembre dernier intervenait à quel­ques semaines de l’élection pré­sidentielle de 2020 en Guinée.
En son temps, le Président Alpha Condé accusait des leaders du Front national de défense de la Constitution (Fndc), en exil au Sénégal, d’organiser un mouvement insurrectionnel et d’introduire des armes de guerre sur le territoire. «Cela fait un moment que, comme à l’époque où Senghor et Sékou Touré s’affrontaient, toutes les tentatives de déstabilisation de la Guinée viennent du Sénégal», disait Alpha Condé dans une interview avec Jeunafrique. Il ajoutait : «Le Président Macky Sall m’ayant assuré qu’un tel projet n’entrait aucunement dans ses intentions, je lui ai proposé d’organiser des patrouilles mixtes à la frontière pour empêcher les infiltrations d’éléments hostiles. Cela ne s’est pas fait.»
Peut-être, n’eut été ce coup d’Etat du 5 septembre dernier, la frontière avec la Guinée ne serait pas rouverte. Tout dépendait des humeurs du Président déchu. Ce dernier fut arrêté, ce jour-là, par des soldats mutins des Forces spéciales guinéennes dirigées par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya. Ils ont dissous la Constitution et le gouvernement, et fermé les frontières, s’en suivra la mise en place du Cnrd. Depuis lors, le lieutenant-colonel Doumbouya et ses hommes tiennent des rencontres avec les Forces vives de la Guinée. Les ministres sortants, les présidents des institutions, les membres des partis politiques, les artistes, pour ne citer que ces catégories socioprofessionnelles, ont tous eu des discussions avec la junte.
msakine@lequotidien.sn

Please follow and like us:
RSS
EMAIL