LA TRANSFORMATION DIGITALE, UN “ENJEU MAJEUR” POUR L’APS (DG)

La transformation digitale constitue un ’’enjeu majeur’’ pour l’Agence de presse sénégalaise (APS), qui se trouve engagée dans un processus de mutation institutionnelle, a souligné, vendredi, son directeur général, Thierno Birahim Fall.

“La transformation digitale est un enjeu majeur pour l’APS. D’ailleurs, des investissements majeurs vont être faits pour renforcer le système informatique et renouveler le parc informatique”, a notamment assuré M. Fall.

Il s’exprimait au démarrage des travaux d’un atelier qui se tient à Toubacouta (Fatick, centre), organisé conjointement par la Direction générale de l’APS et la Fondation allemande Konrad Adenauer.

La rencontre, qui se poursuit jusqu’à dimanche, porte sur le thème de transformation digitale de l’APS et son nouveau modèle économique.

’’La percée des réseaux sociaux dans l’espace médiatique constitue de fait une invite aux agences de presse classiques à mener la réflexion sur la nécessité de trouver des solutions pérennes” pour qu’elles ne soient pas laissées en rade, note-t-on dans les termes de référence de cet atelier.

Les responsables de l’APS relèvent, dans ce document, que la révolution numérique et l’irruption des réseaux sociaux ont entraîné des changements dans la façon de produire, de transmettre et de partager l’information.

De ce fait, celles-ci sont ’’obligées’’ de ’’s’adapter rapidement’’ et de ’’se réinventer’’ tout en maintenant ’’intacts’’ leurs standards de qualité, de fiabilité et de crédibilité.

L’adaptation s’impose au quotidien, face à la fragmentation du lectorat, la consultation toujours plus fréquente d’articles et de vidéos depuis les smartphones, notamment par les jeunes lecteurs en quête de gratuité et de diversité.

Il est par conséquent nécessaire d’imaginer un modèle économique viable et pérenne pour les Agences face à la gratuité de l’information sur Internet, et de légiférer pour réguler cet univers face aux risques de fausses informations.

Il s’agira également, pendant cet atelier, de mener la réflexion sur la nécessité de faire évoluer le modèle économique de l’agence qui fait face à un manque de ressources lui permettant d’acquérir les technologies appropriées, de se doter de compétences susceptibles de l’aider à trouver de nouveaux revenus numériques, etc.

’’Il faut renforcer les équipes en termes de logistique. Il faut vraiment faire du +fast-track+. D’ailleurs, les régions vont être dotées de véhicules. Il faut faire en sorte que ceux-ci soient disponibles avant les locales pour faciliter la mobilité des journalistes’’, a lancé Thierno Birahim Fall, notant que l’APS est ’’très bien positionnée’’ dans le cadre de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA).

ADE/ASB/BK

Please follow and like us:
RSS
EMAIL