Macky Sall aux cadres sénégalais en France: «le Sénégal a besoin de l’expertise de sa diaspora»

Sur une initiative de l’Ambassadeur du Sénégal à Paris, El Hadji Magatte Sèye, le Président de la République, Macky Sall, en visite officielle en France, a reçu en audience un nombre important d’éminents cadres sénégalais de la Diaspora. Une rencontre qui a eu lieu dans la résidence de l’Ambassadeur avec une grande diversité dans les corps professionnels allant des avocats, aux chefs d’entreprises en passant par les notaires, les artistes, les scientifiques, les élus locaux…

PARIS – Les cadres sénégalais de la diaspora, binationaux et nationaux, ont exprimé leur volonté et leur engagement patriotique de constituer un grand réseau mondial pour contribuer efficacement au développement du pays. Ceux de la France ont été reçus par le Chef de l’État samedi à Paris. Mesurant l’importance et la qualité de la diaspora sénégalaise dans le monde, le Président Macky Sall a salué la pertinence de leur acte historique et hautement patriotique à vouloir contribuer à la construction d’un État sénégalais émergent et enviable à tous points de vue. « Nous avons un besoin réel d’avoir une expertise de qualité dans tous les secteurs et notamment en matière de droit », a affirmé le Chef de l’État, s’adressant à ses hôtes non sans préciser : « Soyez rassurés que le Sénégal, sous ma direction, donne une grande importance à sa diaspora ». La diversité de celle-ci, avec des profils très intéressants pouvant répondre aux attentes de notre pays, est un atout majeur pour le développement. C’est pourquoi, rappelle le Président Sall, « le Sénégal a besoin de sa diaspora et pas seulement de ses moyens, mais aussi et surtout de son expertise et de son apport ». Il a aussi valorisé l’apport méritant des « Diambars » (braves citoyens) qui, contribuent au quotidien à construire le Sénégal et souvent sans beaucoup de moyens, pour lui donner le profil qu’il a aujourd’hui.

« Ce que nous attendons de l’État, c’est qu’il reconnaisse notre volonté affirmée de pouvoir contribuer au développement du Sénégal et d’être traités comme des Sénégalais à part entière », a dit l’avocat Simon Ndiaye, s’adressant au Président Macky Sall. « Je sais combien vous êtes attaché à l’expertise et c’est pour cela que nous appelons à ce que l’État sénégalais, sans appartenance ou considération politique, puisse profiter pleinement de notre expertise structurée pour le bien de la population », ajoute Me Ndiaye. Dans cette lancée, son jeune collègue Me Magueye Guèye a également sollicité le soutien de l’État pour « faciliter le retour des avocats sénégalais de la diaspora dans les barreaux du Sénégal ». Pour donner corps à son propos, Me Guèye a exprimé au Président Sall sa peine d’attendre depuis trois ans son inscription au barreau de Dakar.

Posture volontariste

Selon le jeune avocat, « notre pays est en train et va de plus en plus vivre dans un environnement complexe qui requiert une expertise indéniable et indispensable pour son développement. Et cela ne se limite pas seulement au domaine du droit mais également à ceux du gaz, du pétrole, de l’énergie, du numérique, etc. De ce fait, le retour des avocats sénégalais de l’extérieur dans leur pays d’origine doit s’accompagner d’une réelle volonté de nouer des partenariats avec les plus grands cabinets dans le monde », ajoute-t-il.

Le Professeur Mamadou Fall, Président du collectif des cadres de la diaspora, a, quant à lui, axé son intervention sur la nécessité d’unifier les Sénégalais de l’extérieur pour mieux profiter de leur expertise dans tous les secteurs d’émergence. Cinéaste engagée, Aïssa Maïga s’inscrit bien souvent dans des projets ciblés parce qu’elle a à cœur de se rendre utile pour les communautés auxquelles elle appartient. « Je ne suis pas la seule artiste à être dans cette posture volontariste », a-t-elle précisé, non sans saluer les efforts qui ont été faits par le Président Macky Sall pour doter l’industrie du cinéma d’un fonds de deux milliards de FCfa à travers le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica).

Mamadou Lamine Thiam, dirigeant d’une entreprise spécialisée dans la médiation sociale, a magnifié la vision du Chef de l’État qui s’appuie sur « les nombreux enjeux qu’il y a autour de nous ». « Nous vous faisons confiance également pour la présidence de l’Union africaine (Ua) que vous allez assurer au début de l’année prochaine puisque les enjeux ne seront plus singulièrement sénégalais mais africains. Soyez rassuré Monsieur le Président, de notre soutien pour qu’ensemble, vous réussissez la présidence de l’Ua », a-t-il conclu.

Dans un autre registre, les binationaux qui sont des élus locaux dans les institutions françaises ont aussi exprimé le besoin de constituer un noyau dur qui vise à s’élargir en réseau mondial dans le but de pouvoir échanger et de contribuer pleinement et efficacement au développement du Sénégal. Aïssata Seck, élue au Conseil régional d’Île-de-France, a aussi salué « la richesse de la diaspora sénégalaise extrêmement importante à tous les niveaux en France ». Les artistes, stylistes, modélistes, comédiens, producteurs de spectacles étaient eux aussi de la partie pour dire leur ambition de rétablir le Sénégal dans sa posture de plaque tournante des cultures africaines. Samba Kanté, comédien et producteur du « Samba Show » et du festival « Dakar fait sa comedy », souhaite un accompagnement de l’État pour installer définitivement son festival dans l’agenda culturel mondial.

L’État donne une grande importance à sa diaspora

En réponse à leur requête le Président de la République, Macky Sall, a affirmé à ses hôtes : « Nous avons besoin de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais pour bâtir ensemble le développement économique, social, culturel et scientifique de notre pays. Il y a déjà une interaction entre certains membres de la diaspora avec l’État du Sénégal à travers leurs professions, même s’il faut, bien évidemment, améliorer davantage le cadre ». L’État, sous sa direction, donne une grande importance aux Sénégalais de l’extérieur, « nous voulons que votre apport soit pris en compte dans le développement économique et social ». Macky Sall a également rappelé le grand bond du Sénégal sur les chantiers de la mobilité collective qui améliorent le climat et réduisent l’émission de gaz à effet de serre. Sur la transition climatique, il a invité les membres de la diaspora experts en la matière à donner de la voix sur le plaidoyer pour que le développement du monde soit équitable.

Ousmane Noël MBAYE

Please follow and like us:
RSS
EMAIL