Nouvelles réalités politiques : le renforcement du Protocole de la Cedeao proposé

Les experts et observateurs électoraux, les responsables des organes de gestion électorale (Oge) des États membres et leurs partenaires ont encouragé les autorités de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à relever les enjeux démocratiques.

Dans un communiqué de presse, produit à l’issue de deux rencontres (15-17 septembre et 20-21 septembre 2021 à Cotonou, au Bénin), ils ont mis l’accent sur l’urgence de renforcer la démocratie, la paix et la sécurité dans la région. Dès lors, il sera question, selon le communiqué, « de renforcer les dispositions du Protocole de la Cedeao de 2001 sur la démocratie et la bonne gouvernance. Ce, sur la base des recommandations de l’exercice de révision de 2014 et des réalités changeantes afin de renforcer la démocratie, la paix et la sécurité dans la sous-région ». Les experts ont salué les initiatives de l’organisation « d’examiner, en conclave, la pertinence de l’équipe cadre et de déterminer les prochaines étapes de son institutionnalisation pour les futurs déploiements d’observation électorale de la Cedeao ».
Par ailleurs, ils ont déploré le rétrécissement de l’espace démocratique et la restriction croissante des libertés civiles, de même que l’érosion des principes démocratiques dans certains États membres de la Cedeao.
Les ateliers, renseigne la note, ont été ouverts par Dr Sacca Lafia, Président du Conseil électoral de la Commission nationale électorale autonome (Cena) du Bénin, en présence de l’Ambassadeur Blaise Diplo-Djomand, Représentant-résident de la Cedeao en République du Bénin, et du Représentant de l’Agence allemande de coopération internationale (Giz), Yusuf Shamsdeen Adio.
Ils s’inscrivent dans le cadre du projet d’opérationnalisation de l’architecture de paix et sécurité de la Cedeao (Epsao) cofinancé par l’Union européenne (Ue) et la Commission de la Cedeao, avec l’appui de la Giz.
Matel BOCOUM

Please follow and like us:
RSS
EMAIL