[Opinion] Haineux d’hier et d’aujourd’hui, rompez les rangs ! (Dr Moustapha Barry, Conseiller technique de Moustapha Niasse)

Deux jours à peine après avoir annoncé le décès du Président Niasse, voilà que ‘’les ténébreux reptiles’’ vautrés dans la boue nauséabonde sortent de nouveau leur venin, pour tenter désespérément, comme hier leurs maîtres peu respectables, d’entacher l’honneur d’un homme qui a le seul tort de porter nos valeurs éternelles et d’être intransigeant sur les principes.

Pape, les passeports chinois avez – vous dit ?

Vos commanditaires d’aujourd’hui, courageusement tapis dans la pénombre, se sont bien gardés de vous dire que les prédateurs impénitents qui étaient au pouvoir au moment de cette affaire cousue de fil blanc, ciblaient un adversaire intransigeant qui s’employait alors à dénoncer le pillage systémique de nos ressources, après s’être débarrassés de l’allié encombrant qui ne partageait pas leur conception jouissive du pouvoir.

Lors d’une conférence de presse, preuves à l’appui, le Président Moustapha Niasse avait retracé les trois grandes étapes de ce dossier, depuis la lettre qu’il avait reçue de la Présidence de la République, les montants justifiés, encaissés par le Trésor public, et la passation de service à son départ du Ministère des Affaires étrangères. Ballon de baudruche grossier vite classé, après une enquête en bonne et due forme. Depuis quand les tenants du pouvoir d’alors, en rupture de ban par rapport à la morale, font des cadeaux à leurs adversaires ?

Crapauds à la bave qui n’inspire que répulsion, orientez vos lugubres croassements ailleurs, dans votre propre parcours et ceux de vos maîtres habitués, depuis fort longtemps, à mentir, assassiner, voler, calomnier en prenant soin, parfois, d’observer des pauses, pour célébrer Bacchus, dans des orgies, comme naguère dans ce fameux bateau, amarré au large de Dakar, au frais du contribuable sénégalais, avec une saignée de quelques huit milliards CFA.

Vous reviendrez encore à la charge, parce que vous avez échoué encore une fois, dans votre volonté haineuse de travestir les approches et les faits, dans cette affaire de trafic présumé de passeports diplomatiques, où des Députés sont incriminés. Mais vous vous heurterez toujours au même roc, l’homme Moustapha Niasse, dont le mouchoir blanc reste immaculé. Certes, cela vous fait enrager. Tâchez de ne pas en crever, même si vous êtes passé à côté de l’essentiel qui donne le sens à toute vie.

Ayez l’honnêteté, pour une fois, de vous en prendre à vous-même.

Dr Moustapha BARRY

Conseiller technique du Président de l’Assemblée national

Dakar, le 8 octobre 2021

Please follow and like us:
RSS
EMAIL