Ousmane Sonko lève des fonds contre le Sénégal


Dans son livre sur le pétrole, Ousmane Sonko avait défendu bec et ongles les thèses de la multinationale Tullow Oil que le régime de Wade avait disqualifiée au profit de Petrotim. Sonko qui jouait au vertueux donneur de leçon allait quelques mois plus tard recevoir 100 millions de Tullow Oil via l’ONG OXFAM défenseur des LGBT. OXFAM avait d’ailleurs fait un communiqué confirmant avoir donné 195 000 dollars à Sonko. Combien Sonko compte-t-il recevoir encore de ses donneurs d’ordre pour semer le désordre dans le pays ? Le prétexte d’une levée de fonds internationale organisée ce 02 janvier 2021 est sans doute un appel du pieds aux mêmes bailleurs de l’ombre.

Quand Ousmane Sonko qualifiait Karim Wade d’être dans “le système” et disait urbi et orbi qu’il n’a pas voulu répondre au coup de fil de ce dernier, il ne savait sans doute pas qu’en 2019, il allait accepter les 10 millions du même Karim Wade comme rappelé par le journaliste Mouth Bane.

Le même Ousmane Sonko qui s’était attaqué à Franck Timis et aux promoteurs des projets d’exploitation du Zircon de Diogo savait bien que c’est Pierre Goudiaby Atepa qui a introduit ces hommes d’affaires au Sénégal. Pourtant, en 2019, Ousmane Sonko a accepté le financement de sa campagne électorale par Atepa qui lui avait en plus donné une permanence plus des moyens logistiques impressionnants.

Dans l’affaire dite des 94 milliards, tout le Sénégal a su que Sonko Ousmane qui jouait au vertueux et prétendait agir en qualité de député pour sauvegarder les intérêts des populations, n’a pas empêché Ousmane Sonko l’affairiste de demander (les audits sont là) 12% à la famille concernée. Pire, il a voulu blanchir cette somme attendue via un prête-nom Mercalex géré par l’ex trésorier de Pastef.

Au vu de tous les faits de guerre de ce blanchisseur en chef, faut-il le laisser organiser une levée de fonds internationale pour capter sans filtre l’argent de tous les étrangers du monde qui en veulent au Sénégal pour une raison ou ou autre ?
Cette question interpelle tout citoyen épris de paix.
En vérité, pour l’argent et la gloire, Ousmane Sonko ou Sonko Ousmane est prêt à vendre son âme au diable.
Le laisser tisser sa toile financière internationale, c’est exposer le pays à l’argent sale de tous les ennemis du Sénégal.
Notre pays Eldorado paisible de l’Afrique de l’Ouest n’acceptera pas de laisser faire cet adepte du mensonge et de la victimisation qui, sur des sujets importants et géopolitiques n’hésite pas à soutenir publiquement des ennemis du Sénégal comme cela a été le cas en Gambie et en Guinée Bissau.

Ablaye Diamé
Bignona.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
EMAIL