PIKINE : POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE DE LA MAISON DE LA JEUNESSE ET DE LA CITOYENNETÉ



La ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, a procédé, vendredi après-midi, à Pikine (banlieue de Dakar), à la pose de première pierre de la Maison de la Jeunesse et de la Citoyenneté.

’’Les Maisons de la jeunesse et de la citoyenneté sont voulues par le chef de l’Etat pour être un creuset d’information, de promotion du civisme et de la citoyenneté en milieu jeune, de formation des cadres et jeunes bénévoles des associations et mouvements de jeunesse’’, a-t-elle indiqué lors de la cérémonie.

L’évènement organisé à l’esplanade de l’arène nationale située dans la commune de Pikine Nord a enregistré la présence de membres du gouvernement, de députés, d’élus territoriaux ainsi que des autorités administratives de la région de Dakar.

’’Ce projet novateur offre un cadre de rencontres, d’échanges, de loisirs, de formation et d’éducation en adéquation avec les aspirations profondes et dynamiques des jeunes de notre pays’’, a expliqué la ministre de la Jeunesse.

’’Avec son architecture moderne et intelligente, la Maison de la jeunesse et de la citoyenneté constitue une grappe d’offres de services différents conformes aux besoins, aspirations et attentes des jeunes’’, a-t-elle ajouté.

Selon elle, l’infrastructure qui sera réalisée dans les 45 départements du Sénégal, comporte des salles dédiées à la formation qualifiante, un espace emplois-entreprenariat bien aménagé, un espace santé, une médiathèque, une agora, un auditorium, des salles polyvalentes pour le théâtre, la musique et divers ateliers de création artistique ainsi que des espaces multisports.

Néné Fatoumata Tall a indiqué qu’au demeurant, l’édifice vient en complément des centres départementaux d’éducation populaire et sportive (CDEPS), des espaces jeunes et foyers des jeunes en nombre insuffisant face à une demande de ‘’plus en plus croissante’’.

’’Une relation fonctionnelle sera instaurée entre ces différentes structures, en vue d’assurer une prise en charge holistique des attentes des jeunes dans les coins et recoins de chaque département du pays’’, a expliqué Néné Fatoumata Tall.

Elle a rappelé que le président la République ’’demeure constant’’ dans son engagement à accorder aux jeunes filles et garçons, qui représentent aujourd’hui plus 65 % de la population, une place de choix dans la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE).

’’Et la transversalité des besoins d’épanouissement social, économique et cultuel de cette jeunesse recommande des solutions multisectorielles que tous les acteurs du PSE, à l’échelle départementale s’évertueront, j’en suis convaincue, à apporter dans le cadre de l’animation des Maisons de la jeunesse et de la citoyenneté’’, a-t-elle souligné.

SG/OID/AKS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *