PLUIE DE DÉMISSIONS CHEZ OUSMANE SONKO : Voici la lettre de démission de Madame Fatoumata Keita, une de ses cadres à Tambacounda

À Ousmane SONKO président du parti pastef

Je viens par la présente vous notifier ma démission dans les différentes activités du parti et ainsi m’écarter de toutes activités qui engagent le parti.

En effet, je suis femme et n’arrive plus à dormir depuis l’éclatement de l’affaire vous opposant à une nommée Adji Sarr.
Je vous ai soutenu croyant à votre honnêteté et responsabilité.

Je ne suis qu’une personne mais votre refus d’aller répondre à la justice de notre pays m’a fait profondément réfléchir plusieurs nuits durant.

Et aujourd’hui je me suis fait une simple philosophie: si vous n’avez rien à cacher vous n’auriez demandé à la JEUNESSE d’engager un MORTAL COMBAT QUI A COÛTÉ DES DOUZAINES DE MORTS.

Ce faisant j’ai décidé de quitter le parti en attendant de voir clair dans cette affaire. Au passage, un autre fait qui m’a choqué c’est le fait que vous fréquentiez ces types de salons de massage à des heures indues sans vos femmes ni vos gardes corps.

Je refuse d’être une bornée car je suis dotée de matière grise. C’est pourquoi je m’écarte d’être un suiviste.

Merci pour la Réception. En tant que femme je prie pour que la lumière jaillisse dans cette affaire.

FATOUMATA KEITA, PASTEF TAMBACOUNDA.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
EMAIL