RÉACTION DE M.IBRAHIMA SENE DU PIT SUR LE TEXTE DE PIERRE SANÉ RELATIF À : « l’abolition de la pauvreté »

RÉACTION DE M.IBRAHIMA SENE DU PIT SUR LE TEXTE DE PIERRE SANÉ RELATIF À : « l’abolition de la pauvreté »

Voilà un plaidoyer type d’intellectuels petits bourgeois, qui mettent les droits de l’Homme au -dessous de tout, faisant croire qu’ils s’imposent aux Etats et aux citoyens, pour en finir avec la pauvreté, du fait qu’ils considèrent le non- respect de ces droits comme la source de la pauvreté.
Ce faisant, ils tentent d’occulter le fait historiquement établi, que la pauvreté résulte de l’appropriation privée des moyens de production et d’échange, et que l’abolition de l’esclavage, n’a pas permis d’éradiquer la pauvreté à l’époque, encore moins, la fin du colonialisme ou de l’apartheid n’ont pu le faire.
Pis encore, la pauvreté et l’extrême pauvreté se développent gravement dans les pays anciennement colonisés, comme en Afrique du SUD post apartheid.
Même les Etats des grandes puissances occidentales, en l’absence de ces trois fléaux vaincus en Afrique par les peuples opprimés au prix de lourds sacrifices, ne sont pas parvenu à éradiquer la pauvreté, du fait de la permanence de l’appropriation privée des moyens de production et d’échange.
C’est donc le mode de production basé sur l’appropriation privé des moyens de production et d’échange, et leur concentration et leur centralisation toujours plus poussées entre les mains d’une minorité décroissante de la population mondiale, qui fabrique , au quotidien, la pauvreté, à travers des systèmes d’exploitation des travailleurs tout en maintenant à leur côté une « armée de réserves » faite d’une pléthore de chômeurs pour peser sur les salaires, de spoliation des ressources minières et du travail des peuples anciennement colonisés ,et de la surexploitation des ressources naturelles de la terre et de la mer, pour accroître à l’infini , l’accumulation des richesses à leur profit.
C’est ce mode de production, incarné aujourd’hui par le Capitalisme libéral, avec ses politiques d’austérité budgétaire, auquel il urge de mettre fin, pour éradiquer l’extrême pauvreté, à travers l’édification d’un Capitalisme d’Etat, qui s’oriente vers le Socialisme, pour jeter les bases de l’édification du Communisme qui, seul, permet d’éradiquer totalement la pauvreté et les inégalités sociales liées à l’existence des classes.
C’est pourquoi, autant je comprends tout en combattant les socio-démocrates de droite qui se refusent d’une rupture avec le capitalisme libéral, autant je n’en reviens pas de voir des gens qui se réclament du Marxisme Léninisme, s’aligner sur leur position en ce qui concerne la pauvreté et l’extrême pauvreté.
Ibrahima SENE PIT/SENEGAL
Dakar le 19 Septembre 2021

Please follow and like us:
RSS
EMAIL