Secteur des industries extractives: Macky Sall plaide pour la suppression des congés fiscaux induits


Notice: Undefined variable: post in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 310

Notice: Trying to get property 'ID' of non-object in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 310

Notice: Undefined variable: post in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 311

Notice: Trying to get property 'ID' of non-object in /home/ndammack/public_html/wp-content/plugins/social-share-by-jm-crea/index.php on line 311

Présidant lundi la cérémonie d’ouverture officielle de la 54e Conférence des ministres africains de l’Economie et des Finances (COM2022) au Centre international de conférences Abdou-Diouf de Diamniadio, le Chef de l’Etat Macky Sall a rappelé la nécessité de mettre un terme aux congés fiscaux induits dans le secteur extractif afin de renforcer le financement des économies africaines.

« L’autre enjeu de financement des économies africaines réside dans la justice fiscale notamment dans le secteur extractif, mines, gaz, en mettant fin aux congés fiscaux induits, Holiday taxe », a- notamment déclaré le Présidant de la république. Il ajoute que « comme partout ailleurs, l’exigence du paiement de l’impôt là où la richesse se crée, doit être effective en Afrique. Si, on nous paie les taxes dus, on n’aurait même pas besoin de l’aide publique au développement. C’est un enjeu de plusieurs milliards par an, une opportunité de croissance et de prospérité pour nos pays ».

Estimant, par ailleurs, que les procédures ne devaient pas constituer une barrière pour l’octroi de financement des pays africains, le Président Sall a insisté sur le fait que le retour d’investissement était « beaucoup plus important » en Afrique qu’ailleurs.

Sur un autre registre, le Président de la République a souhaité, sur l’Aps, une « amélioration’’ des services publiques des finances (Douanes, impôts).

Il a rendu hommage à l’administration fiscale sénégalaise et au Trésor dont le travail avait permis au Sénégal de faire passer de 2.200 milliards de francs CFA en 2012 à 5.500 milliards de Francs CFA en 2022.

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
EMAIL