Section des câbles du TER: la réaction ferme du ministre de l’Intérieur

Présidant jeudi le lancement de la Journée nationale des sapeurs-pompiers, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a réagi pour la première fois au sujet relatif à la section de câbles de communication du réseau du Train express régional (TER) ayant occasionné le ralentissement du trafic, en début de semaine. Dans un discours ferme, Antoine Félix Abdoulaye Diome a assuré que ces actes ne seront pas impunis et que les auteurs seront traqués, arrêtés et livrés à la justice.

« Au moment où vous vous dévouez corps et âme pour sauver des vies que vous ne connaissez pas, au péril de votre vie, d’autres personnes s’adonnent à des actes d’un incivisme inqualifiable. Et j’ai en tête la section des câbles du TER qui a mis en danger des centaines de vies humaines », a-t-il déclaré.
Le ministre de l’Intérieur ajoute : « Cet acte criminel ne restera pas impuni. Car l’Etat poursuivra ses auteurs et les livrera à la police pour que force reste à la loi. »
Le procureur de la République, Amadou Diouf, qui a assimilé ces faits à des « actes de terrorisme », a activé la Section de recherches de la gendarmerie pour tirer cette affaire au clair.

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
EMAIL