SenCaféActu du 16 Février 2021

1- Affaire Adji Sarr–Sonko : Les raisons de l’arrestation de l’épouse de Birame Soulèye Diop dévoilées, les avocats de Sonko exigent l’exploitation des téléphones d’Adji Sarr et de ses interlocuteurs le soir des évènements

Arrestations : La femme de l’administrateur du Pastef placée en garde-à-vue : Selon les Echos, « La femme de Birame Soulèye Diop a été « vendue » par une étudiante  F.T qui a dit aux enqueteurs que c’est Madame Diop qui lui a demandé d’acheter une puce. Avec la puce Abass Fall menaçait des autorités comme Mahmoud Saleh et Souleymane Ndéné Ndiaye.Abass Fall, le coordonnateur de Pastef à Dakar, est toujours en garde-à-vue à la Division des investigations criminelles (Dic).Cheikh Bara Doly Mbacké et Moustapha Mamba Guirassy, membres du groupe parlementaire Liberté et Démocratie, vont représenter le pôle de l’opposition dans la commission Ad hoc.Téléphone Adji Sarr : Les avocats demandent  l’exploitation des téléphones de toutes les personnes qui ont eu à échanger avec Adji Sarr. Notamment, le médecin qui l’a examinée,  l’avocat et les personnes qui sont venues la chercher au Salon.Assemblée nationale : Mame Diarra Fam chauffe les travaux de la commission ad hoc, insulte de mère le député Boubacar Biaye et Aida Mbodj récuse l’élue de Rewmi Fatou ndiaye pour alliance avec le pouvoir.Karim Xrum Xaxa arrêté hier  pour non port de masque : Suite à son arrestation, Karim a réagi, déclarant que les forces de l’ordre l’attendaient. « Les limiers m’attendaient sûrement devant la maison pour m’arrêter », a-t-il dit. Pour rappel, Karim Xrum xaxx a été cueilli devant la maison de sa mère, à Bopp.

2- Sonko dans une autre procédure : L’appel à l’insurrection collé au patron du Pastef

Dans son réquisitoire de feu contre les militants d’Ousmane Sonko qui se sont attaqués aux forces de l’ordre avant de brûler des véhicules et de s’en prendre aux intérêts français, notamment Auchan Sacré-Cœur et la station Total de liberté 6, le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye n’a pas visé que les 19 personnes qui ont avoué être venues soutenir leur leader. Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye a visé X et visiblement, X fait référence à Sonko. D’après un spécialiste du droit, tout porte à croire que le leader de Pastef sera appelé dans cette procédure devant le Doyen des juges, en plus du dossier de viol dans lequel la procédure de levée de son immunité est lancée. Le cas échéant, c’est l’article 80 qui sera visé d’autant qu’il punit l’appel à l’insurrection expressément visé dans le réquisitoire du parquet contre les manifestants.

3- Grippe aviaire : L’épidémie sous contrôle, selon le ministre de l’élevage Aly Saleh Diop, la vaccination a démarré à Tamba et à Kédougou

 Depuis l’apparition de la grippe aviaire au Sénégal, 15 nouvelles fausses alertes ont été recensées par les autorités compétentes. Ainsi, deux foyers de grippe aviaire ont été détectés, renseigne le ministre de l’Élevage et des productions animales. Selon lui, la situation semble pour le moment maîtrisée. “Les deux foyers qui avaient été identifiés sont sous contrôle depuis lors. Le premier foyer a été détecté à Pout et la situation est sous contrôle dans cette zone. On pouvait autoriser aujourd’hui à l’exploitation de reprendre ses services. Mais nous avions décidé, en commun accord avec le responsable de l’exploitation, de patienter encore et de continuer à faire des analyses”, rassure Aly Saleh Diop.
Par ailleurs, un système de surveillance a été mis en place pour sillonner tout le pays. Il y a une quinzaine de cas qui ont été signalés. Après analyse, les résultats sont revenus positifs. Notre système de surveillance joue son rôle”, a déclaré le ministre l’Elevage.
Pour rappel, la grippe aviaire a fait son apparition au Sénégal, fin décembre, dans une ferme avicole à Ndiakhat, dans la commune de Pout. Hier, la vaccination a démarré à Tamba et à Kedougou où les populations ont relativement bien accueilli l’opération.

4- Casamance : l’Armée met la main sur des documents explosifs

Surpris par l’offensive militaire, les bandes armées ont tenté de détruire une mallette et un sac contenant des documents récupérés par l’armée nationale dans un puits. Des documents compromettants, très rapidement extraits par les militaires, qui renseignent sur les accointances avec les rebelles et risquent de faire tomber des masques.
«Tous les combattants sont priés de rejoindre leurs bases. Aucun congé ne sera accordé», peut-on lire sur un des nombreux documents saisis par l’armée dans les bases rebelles de Badiong et Sikoun démantelées il y a quelques jours. Certains de leurs messages retraçaient certes le déroulement d’une opération militaire, mais la date restait la grande inconnue.
Ces documents contiennent des informations explosives sur les agissements du MFDC et ses connexions extérieures. Et, comme si cela ne suffisait pas, une source du journal révèle que des noms de certaines autorités figurent dans ces petits papiers des rebelles.
Un décryptage de ces informations permettra, sans doute, aux autorités militaires d’être mieux édifiées sur les ramifications internes et externes du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) dans cette guerre vieille de plusieurs décennies. 

5- Actu internationale

Succès africain : Économiste chevronnée, Ngozi Okonjo-Iweala, 66 ans, nommée, lundi, directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce, est une des femmes les plus puissantes du Nigeria. En plus d’être la première femme à la tête de l’institution, elle en sera aussi la première dirigeante originaire d’Afrique. (Avec France 24)L’Organisation mondiale de la santé a autorisé, lundi, l’utilisation en urgence du vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire AstraZeneca avec l’université d’Oxford, élargissant l’accès pour les pays en développement à des doses relativement peu coûteuses. L’homologation concerne deux versions, l’une fabriquée en Inde, l’autre en Corée du sud.Sommet du G5 du Sahel

La France et ses partenaires du G5 Sahel se retrouvent lundi et mardi à Ndjamena, un an après le sommet de Pau. Ce sommet sera l’occasion de faire le bilan de la situation sécuritaire au Sahel, l’évolution du format de la force Barkhane pourrait être évoquée, et Paris appelle également ses partenaires sahéliens à un sursaut diplomatique et politique. (Avec Rfi)

6- Actu sports

Plaintes croisées entre des « khons » et un pénalty injuste : Teungueth Fc et l’Espérance de Tunis.

Les rufisquois ont saisi la CAF pour faire annuler le but des tunisiens obtenu sur un penalty jugé « injuste ». Les tunisiens avaient porté plainte contre les sénégalais pour avoir mis des « khons » dans les buts.L’équipe nationale masculine du Sénégal qui prendra part, du 19 au 21 février, au tournoi de Yaoundé, comptant pour la dernière phase des éliminatoires de l’Afrobasket 2021 au Rwanda, quitte Dakar ce mardi à 15H30.

Une délégation composée du coach Pabi Guèye, ses assistants, des 3 joueurs locaux : Thierno Ibrahima Niang, Alkaly Ndour, Cheikh Bamba Diallo, le staff médical, le délégué fédéral et l’agent du ministère des Sports. Ils vont quitter Dakar à 15H30, direction Abidjan en Côte d’Ivoire pour escale, avant d’atterrir à 23H30 à l’aéroport de Yaoundé. (Avec Stades)Barça-PSG de cet après-midi : Les supporters catalans insultent le président Al Khalaifi du PSG pour son intention de recruter Messi.

 Présent dans la capitale catalane comme son équipe, le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi a été interpellé par des supporters du FC Barcelone comme le rapporte la Cope. Ces derniers ont pointé du doigt la volonté de faire venir Lionel Messi au PSG et ont interpellé le dirigeant. «Lâchez Messi, voleur» pouvait-on notamment entendre. Ce match au sommet et déjà lancé.

Lire aussi

La Une des quotidiens nationaux du mardi 16 février 2021

La rédaction de SenCaféActu

Please follow and like us:
SenCaféActu du 16 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
RSS
EMAIL