SenCaféActu du 22 mars 2021

1- Meetings de remobilisation : Rififi à Pikine : Matam fait le plein au stade, les brassards rouges des jeunes inondent la rue

La rencontre convoquée ce dimanche par la coalition Benno Bokk Yaakaar de Pikine, à la mairie de la ville a viré aux aux affrontements avec des aux jets de pierres. « Des membres d’Apr Pikine rouge », qui contestent leurs leaders locaux, ont fait irruption dans la salle pour déloger les occupants. Une bagarre a ainsi éclaté entre les militants », renseigne-t-on. A noter qu’une déclaration d’Abdou Karim Sall était attendue après ces échauffourées. La rencontre s’est tenue en présence d’Abdou Karim Sall, du maire Abdoulaye Thimbo et d’Awa Niang.

A Matam, c’est un méga-meeting qui a été organisé par les responsables locaux, Farba Ngom en tête. C’est dans un stade plein, sans respect des mesures barrières, que s’est tenu la rencontre. Des jeunes ont manifesté dans les rues pour protester contre ce mega-meeting.

2- La Collectivité Lébou dénonce la prise en otage du pays par les politiciens : Papa Ibrahima Diagne, met en garde tout citoyen qui tenterait de déstabiliser le pays.

« Notre pays a connu une violence mortelle, scandaleuse et absolument inédite dont les cendres contiennent toujours de petites braises. Nous, la collectivité Lébou originaire du Cap-vert, nous n’accepterons plus que des politiciens prennent en otage ce pays », a précisé Papa Ibrahima Diagne. Par ailleurs, la collectivité Lébou par la voie de son chef Supérieur, invite au respect des institutions et de la justice du pays. « Le modèle de l’État de droit suppose la reconnaissance, le respect et la soumission aux lois en vigueur dans ce pays. Ce système suppose l’égalité des citoyens devant la loi et surtout une justice indépendante. Ces conditions étant satisfaites, tout citoyen peut recourir au pouvoir judiciaire. J’invite les sénégalais à faire confiance à la justice du pays », a appelé le chef Supérieur de la collectivité Lébou, Papa Ibrahima Diagne, qui dénonce vigoureusement les scènes de violence et de pillages de biens publics notées dernièrement dans le pays.

3- Oumar Guèye, porte-parole du gouvernement : « L’élimination d’un adversaire politique se fait dans les urnes »

Depuis le début de l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr, la théorie du complot est de plus en plus agitée par le camp du leader du Pastef. Il soupçonne des manœuvres de la mouvance présidentielle pour liquider leur chef de parti.
Des accusations que le porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye, ministre des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement des territoires, balaie d’un revers de main. Selon lui, la bataille se fait dans les urnes. « L’élimination d’un adversaire politique se fait dans les urnes lors d’une élection », lance-t-il dans l’émission Grand Jury de la Rfm reprise par Seneweb.
Selon Oumar Guèye, « on a rendu complexe une affaire simple. C’était une affaire privée. Il a été un élément catalyseur des manifestations. Les gens ont suivi le mouvement d’ensemble, mais on ne peut en faire un rapport de cause à effet. »

4- Affaire Adji Sarr-Sonko : Macky Sall n’est pas mêlé  à ce dossier, selon Jean-Paul Dias

Le président Macky Sall n’est mêlé ni de près ni de loin à ce dossier. C’est du moins l’avis de Jean Paul Dias qui s’exprimait ainsi sur l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr, en marge d’une visite à Touba.

« Je préfère ne pas me pencher là-dessus. Mais ce que je pense pouvoir dire, c’est que franchement, le président Macky Sall n’a pas le temps de s’intéresser à un sujet de telle nature. Je suis avec lui et je vois qu’il est ultra occupé », a indiqué le leader du Bloc des centristes Gaïndé (BCG), par ailleurs envoyé spécial du président Macky Sall.

5- Recours portant sur la levée de l’immunité de Sonko : la composition du Conseil Constitutionnel est irrégulière, selon le juriste Seybani Sougou

« Mme Bousso Diao Fall, Juge et membre du Conseil Constitutionnel est décédée le 03 janvier 2021. Il ne s’agit pas d’un empêchement temporaire, mais d’un décès. Un nouveau membre aurait dû être nommé pour remplacer la défunte Mme Boussou Diao Fall dont le poste est vacant depuis le 03 janvier 2021. En effet, L’article 5 de la Loi organique n° 2016-23 du 14 juillet 2016 relative au Conseil constitutionnel dispose que « le membre du Conseil nommé pour remplacer un membre du Conseil dont le poste est devenu vacant achève le mandat de celui-ci. A l’expiration de ce mandat, il peut être nommé pour accomplir un mandat de six ans.
Nous sommes le samedi 20 mars 2021, plus de 2 mois après que le décès de Mme Boussou Diao Fall ait été constaté et rendu public. Aucun membre n’a été nommé pour remplacer son poste devenu vacant. Par conséquent, la composition du Conseil Constitutionnel en sa séance du 17 mars 2021 est irrégulière. En effet, 6 juges et non 7 comme le prévoit les dispositions combinées des articles 3 et 23 de la Loi organique n° 2016-23 du 14 juillet 2016 relative au Conseil constitutionnel ont statué sur le recours en annulation des députés de l’opposition portant entre autres, sur la violation des procédures établies par la loi organique portant règlement intérieur de l’assemblée. Une irrégularité flagrante et manifeste », déclare le juriste cité par Xalima.

6- Actu internationale

– Une pratique de plus en plus courante en Afrique : Au Congo, le président Sassou Nguesso coupe Internet lors du scrutin de la présidentielle. Le Congo-Brazzaville a voté, dimanche, pour élire son prochain président. L’indétrônable candidat sortant, Denis Sassou Nguesso, brigue un nouveau mandat de cinq ans face à six adversaires qui mettent déjà en cause la transparence du scrutin. L’accès à Internet et aux réseaux sociaux a été coupé durant le vote. (Rfi)

– La France interdit une pratique islamique à partir de juillet : Les musulmans français interdits d’abattage Halal

« Les responsables de la Grande Mosquée de Paris, de la Grande Mosquée de Lyon et de la Grande Mosquée d’Évry, titulaires de l’agrément interministériel les habilitant à délivrer les autorisations de pratique du sacrifice rituel, et assurant la certification halal des viandes et produits destinés à la consommation de la communauté musulmane, se sont réunis le lundi 15 mars 2021 à la Grande Mosquée de Paris pour examiner les voies et moyens de sensibilisation des pouvoirs publics sur la situation dramatique que risquent de vivre les musulmans de France suite à la parution de l’instruction technique DGAL/SDSSA/2020-722 du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation datée du 23/11/2020 »

7- Actu sports

– Jorgen Klopp est catégorique : Les internationaux de Liverpool n’iront pas en sélections nationales

“Je pense que la Fifa a été assez claire sur le fait que nous n’avons pas à laisser les joueurs partir cette fois, et je pense que tous les clubs conviennent qu’avec les mêmes problèmes, nous ne pouvons pas simplement laisser les garçons partir et régler la situation à leur retour. en plaçant nos joueurs en quarantaine de 10 jours dans un hôtel. Ce n’est tout simplement pas possible”, a déclaré Jürgen Klopp il y a quelques jours en conférence de presse. Mieux, Klopp a voulu rappeler la priorité que détient le club sur son joueur et le pouvoir même des clubs à pouvoir retenir leurs joueurs malgré le besoin des sélections. “Je comprends le besoin des différentes fédérations mais c’est un moment où nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux et nous devons admettre que les joueurs sont payés par les clubs, donc cela signifie que nous devons être la première priorité”. (wiwsport)

– Equipe nationale : Edouard Mendy ne viendra pas, selon Tuchel : « Edouard Mendy ne rejoindra pas sa sélection. Il doit subir une chirurgie dentaire dans les prochains jours », a annoncé en conférence de presse d’après l’Allemand, Thomas Tuchel. Sur la liste d’Aliou Cissé, Mendy devrait être numériquement suppléé par le gardien des Queens Park Rangers, Seny Timothy Dieng ou Pape Seydou Ndiaye du Jaraaf, tous deux déjà appelés.

Suivez-nous sur Facebook

Lire aussi :

La Une des quotidiens nationaux du Lundi 22 Mars 2021

La rédaction de SenCaféActu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *