SenCaféActu du 5 Janvier 2021

1- Financement des partis politiques/Abdou Mbow : « l’APR n’a jamais bénéficié des financements d’un étranger ou des étrangers qui vivent au Sénégal »

«Aujourd’hui, la question n’est pas si la loi rime ou pas avec l’évolution des partis politiques. Ce qu’il faut demander, c’est si la loi existe ou pas ? Et effectivement, la loi existe. Il y a aujourd’hui des lois qui ont été faites depuis l’indépendance et qui sont encore exercées. Parce que c’est la loi. Le ministre de l’Intérieur est dans son rôle de faire respecter la loi. Il a dit le droit et la loi existe. Donc, certaines personnes cherchent à nous entraîner dans un faux débat. La réalité, c’est que cette loi existe et l’Etat est obligé de la faire respecter. Et le ministère de l’Intérieur rappelle seulement ce que dit la loi. Il n’y a donc pas de problème. Le ministre de l’Intérieur a cité la loi en disant que des étrangers qui sont à l’étranger ou des étrangers qui vivent parmi nous. La loi n’a jamais visé des Sénégalais qui vivent à l’étranger et le ministère de l’Intérieur non plus ne l’a pas dit. En plus, la loi n’interdit pas que des Sénégalais qui sont à l’étranger contribuent dans le financement d’un parti politique. La loi précise bien des étrangers et non des Sénégalais vivant à l’étranger. Donc, nous (Alliance pour la République) n’avons jamais bénéficié des financements d’un étranger ou des étrangers qui vivent au Sénégal. Nous avons toujours fonctionné légalement et nous continuons à fonctionner dans la légalité», a confié le député à l’Obs.

2- Un autre lundi noir : Touba perd un fils de Gaindé Fatma, le Conseil constitutionnel endeuillé, l’Assemblée nationale perd aussi le directeur des hôtels des députés, l’IFAN et l’UCAD pleurent le plus grand sociologue-chercheur Abdoulaye Bara Diop

Le Sénégal traverse une période très difficile marqué par une série noire de pertes d’êtres chers qui endeuillent  beaucoup de familles. Alors que le pays n’a pas fini de pleurer Ya Seyda Mariama Niasse, le maire Idrissa Diallo, le Général Mamadou Niang, le député Mohamed Sall Sao, le Grand Diaraf El Hadj Ibra Paye, le moukhadam El Hadji Barham Niasse, le maire Guedji Diouf disparus la semaine dernière, la série continue avec la perte ce lundi de Serigne Abdou Marema Mbacké fils de Cheikh Gaindé Fatma, du professeur Abdoulaye Bara Diop de l’IFAN, du directeur des hôtels des députés Amadou Bocar Sy et de Mme Bousso Fall Diaw membre du Conseil constitutionnel, entre autres.

3- Idy bloque les salaires des collaborateurs de Mimi

Les collaborateurs de l’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré, ne savent plus sur quel pied danser depuis l’installation de Idrissa Seck à la tête de l’institution. En effet, selon des informations reçues auprès de nos sources établies au sein de l’institution que dirige le président du Conseil départemental de Thiès, les proches de l’ancienne présidente du CESE, sont privés de leurs salaires. Ces travailleurs sont au nombre de douze, dont les dix disposent de CDI et les deux ont des CDD.  Notre source de signaler que tous les travailleurs du CESE ont déjà perçu leurs salaires sauf ces douze personnes.  « Ils ont viré à tous les travailleurs du CESE leurs salaires depuis le 29 décembre, mais nous autres proches de Mimi, n’ont pas reçu nos salaires de ce mois. Mais il faut aussi signaler que 5 sur les 12 n’avaient pas aussi reçu leurs salaires le mois passé. En prenant la décision de bloquer injustement le salaire des membres de l’Administration du CESE, Idrissa Seck foule au pied les décisions du Président Macky Sall qui avait pris une ordonnance, en avril dernier, pour interdire les licenciements et garantir des revenus aux travailleurs mis au chômage technique durant la pandémie de coronavirus », s’est désolée notre source, qui signale aussi que « ces derniers qui subissent l’injustice sont en majeure partie membres de l’Apr et se sont toujours battus pour Macky ».

4- Cout de la vie : La hausse du prix de l’huile passe mal dans l’opinion

La nouvelle de la hausse du prix de l’huile a du mal à passer au sein de l’opinion. Pour les nombreux sénégalais qui peinent à joindre les deux bouts, cette hausse est très mal venue. Le prix de l’huile sera revu à la hausse, selon des informations relayées par Walf Quotidien, la bouteille de 20 litres passe de 15 000 et 17 000 Fcfa, soit une augmentation de 2000 Fcfa.

Selon la même source, cette hausse a été validée par le ministère du Commerce. Ce dernier affirme que cela s’explique par les fluctuations des cours mondiaux qui sont passés de 15 à 25 dollars.

5- Crime odieux à Saly

« Un ressortissant Français a été tué au cours d’un cambriolage à son domicile hier soir à Saly Niah NiaKhal, dans le département de Mbour. Les malfaiteurs ont emporté une importante somme d’argent, du matériel et même la voiture de la victime. L’homme âgé de d’une soixantaine d’années était marié à une Sénégalaise. Les sapeurs-pompiers ont évacué le corps à la morgue de l’hôpital de Mbour. La police pour sa part a ouvert une enquête sur cette affaire », informe notre confrère de la Rfm à Mbour.

6- Actu internationale

Une bataille gagnée par les lanceurs d’alerte et droits de l’hommiste du monde : L’Angleterre refuse d’extrader Julian Assange vers les USA

La justice britannique a rejeté, lundi 4 janvier, la demande d’extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les Etats-Unis, qui veulent le juger pour espionnage après la publication de centaines de milliers de documents confidentiels. L’Australien de 49 ans, arrêté en avril 2019 après sept ans derrière les murs de l’ambassade d’Equateur à Londres, et devenu pour ses soutiens un symbole du combat pour la liberté d’informer, risque aux Etats-Unis 175 ans de prison pour avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700 000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan, rappelle Francetvinfo.A 24h de la validation définitive de l’élection de Biden, les américains choqués par la dernière gaffe de Trump, Le Sénat risque de basculer ce mardi.

Au cours d’un appel téléphonique stupéfiant diffusé dimanche dernier par le « Washington Post », Donald Trump a demandé samedi à un haut responsable de « trouver » les bulletins de vote nécessaires pour annuler sa défaite dans l’État de Géorgie. Les américains sont suspendus, ce mardi, au vote des 2 sièges de sénateurs en Georgie qui risquent de faire basculer le Senat au profit de Biden.

7- Actu sports

Liverpool battu par Southampton

Les Reds sont dans le dur. Après deux nuls concédés contre WBA et Newcastle, les hommes de Jürgen Klopp se sont inclinés chez les Saints (1-0). Leur place de leader est plus que jamais menacée.Deux cas positifs au covid 19 enregistrés (un joueur et un membre du staff ) dans l’effectif du Raja de Casablanca après avoir réalisé des tests, ce dimanche, en prévision de leur choc en Ligue des Champions face au Sénégalais de Teungueth FC, prévu ce mardi 5 janvier, au complexe sportif Mohammed V, d’après un communiqué publié par le club marocain. (wiwsport).

La rédaction de SenCaféActu

Please follow and like us:
RSS
EMAIL