SenCaféActu du 5 octobre 2020

1 – Magal 2020 : Malgré le contexte de pandémie, Touba fait le plein de monde, les mesures barrières aux oubliettes

La ville sainte de Touba accueille du grand monde pour le Magal de cette année 2020 malgré la pandémie de la covid-19. Les pèlerins ont quitté toutes les régions du Sénégal pour le grand rassemblement de ce mardi, jour retenu pour célébrer le Magal. La pandémie n’a pas dissuadé les milliers de talibés à rallier, par tous les moyens, la ville sainte qui a fini de faire le plein ce week end. Les transporteurs, profitant de ce rush, ont multiplié les garages non autorisés dans la région de Dakar, ont convoyé les pèlerins dans des conditions parfois hasardeuses dans ce contexte de pandémie. Les tarifs ont augmenté, les transporteurs ont aussi choisi de contourner les grands axes, pour gagner du temps et faire plusieurs rotations entre l’agglomération dakaroise et Touba. Sur place, le respect des gestes barrières devient presque impossible surtout dans les domiciles.

2 – Dur, dur pour Sokhna Aida Diallo : Après Touba, le Préfet de Mbour ne veut pas de son Magal à Médinatoul Salam, Sokhna Aida demande aux talibés de rester chez eux

C’est une vraie galère que vit la veuve du Cheikh Béthio Thioune. Après Touba, elle vient d’essuyer un refus catégorique du Préfet de Mbour pour célébrer le Magal. La veuve de Cheikh Béthio Thioune recommande ainsi à ses talibés de célébrer l’événement religieux chez eux, tout en se conformant aux directives du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké.

La seule chose que lui permet l’autorité c’est de l’organiser dans son domicile à Médinatoul Salam. Mais Sokhna Aida doit se garder de tout débordement sur la voie publique, quelle que soit sa forme : rassemblements, attroupements, processions, tentes, bâches, parking, espaces, cuisine, entre autres. De même, l’autorité préfectorale insiste sur la nécessité de « bannir toute forme de sonorisation, notamment les chants, le tam-tam, les hauts parleurs, la musique etc ». (Document)

3 – Transport : Le coup de gueule inédit du ministre Oumar Youm : « C’est inadmissible que des véhicules dits clandestins se permettent de circuler sous les yeux des policiers, des gendarmes, des ministres, sans être inquiétés. Faites la grève, insultez mais je ne serai jamais d’accord pour que des véhicules de transport circulent sans agrément..»

« Le transport est un service public qui se fait suivant des normes clairement établies. C’est inadmissible que des véhicules dits clandestins se permettent de circuler sous les yeux des policiers, des gendarmes, des ministres, sans être inquiétés. Faites la grève, insultez mais je ne serai jamais d’accord pour que des véhicules de transport circulent sans agrément. Au Sénégal, rien n’est plus simple pour un citoyen disposant d’un véhicule de se voir attribuer un agrément. Nous avons marre de ce désordre. Cette situation va créer une insécurité, non seulement routière, mais publique. Comment peut-on laisser les clandos vaquer tranquillement à leurs occupations sans réagir. Il faut règlementer ce métier. Un véhicule dont nul ne connaît le propriétaire peut servir à n’importe quel scandale ».
La mise au point assurée, Oumar Youm précisera que la régularisation de ces véhicules pourra se faire selon une procédure qui sera opérationnalisée à partir du 1er janvier 2021 et qui sera de rigueur jusqu’au mois de décembre 2021. Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement était dans la cité religieuse et dirigeait une rencontre avec les transporteurs dans le cadre du projet de modernisation des taxis collectifs pour le transport urbain de proximité. Il aura ainsi procédé à la remise de clefs de 150 véhicules 8 places de marque Chana, aux acteurs du transport de Touba…

4 – Sonko ne veut plus d’insulteurs dans son parti : Profitant de sa visite à Touba, Ousmane Sonko a tenu à prendre ses distances avec « les insulteurs » se réclamant du Pastef : « La religion c’est qu’il y a de plus cher chez nous. Et nous n’accepterons qu’aucun individu vienne semer la discorde. Dès fois, on dit qu’il y a des gens qui se réclament de Pastef et qui insultent les chefs religieux sur les réseaux sociaux », a déclaré Ousmane Sonko au sortir de sa rencontre avec le khalife. « Je tiens à préciser que ces individus ne font pas partie du Pastef. Ils ne sont pas avec moi. Et ils n’ont reçu aucun ordre de ma part. Quiconque s’attaque à la religion ou aux chefs religieux s’attaque à moi » a averti Sonko.

5 – Amnesty Sénégal révèle des actes de tortures exercés par les gendarmes au Fouta : « Le jeudi 01 octobre 2020, alors que l’opinion s’indignait des brutales expulsions forcées des habitants de Terme Sud à Ouakam, la gendarmerie réprimait une manifestation pacifique de communautés de Orkadieré, Hamady Ounaré et de Ndendori qui exprimaient des revendications aux sociétés minières. Nous condamnons fermement l’usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques. Une pratique qui semble bien ancrée dans la culture des forces de défense et de sécurité sénégalaises. Il ne peut y avoir de paix et de stabilité si les communautés qui accueillent les sociétés minières, qui subissent leurs impacts, ne sont pas les premières bénéficiaires des retombées de leurs activités », avertit Seydi Gassama.

6 – Actu Inter

L’état de santé de Donald Trump, contaminé par le Covid-19, continue de « s’améliorer. Le chef d’État pourrait sortir de l’hôpital dès lundi, ont indiqué, dimanche 4 octobre, ses médecins. Le niveau d’oxygène du président américain a baissé à deux reprises depuis l’apparition des symptômes, mais il va mieux et n’a plus de fièvre, a déclaré le docteur Sean Conley depuis l’hôpital militaire de Walter Reed. « Comme avec toute maladie, il y a des hauts et des bas », a-t-il relevé.
Petit Pèlerinage à la Mecque : Les étrangers pourront effectuer la Oumra à partir du 1er novembre.
Le retour des pèlerins à La Mecque s‘inscrit dans le cadre d‘un plan annoncé le 29 septembre par les autorités saoudiennes. Quinze mille pèlerins et 40 000 fidèles pourront se rendre tous les jours dans la Grande Mosquée, soit 75% de sa capacité totale. Les fidèles originaires de pays étrangers, sélectionnés par les autorités saoudiennes, seront quant à eux autorisés à effectuer le petit pèlerinage à partir du 1er novembre. Tous les candidats devront au préalable s‘inscrire sur une application dédiée. Les pays d’origine des pèlerins étrangers seront sélectionnés par le ministère de la Santé sur la base de l’évolution de la pandémie de Covid-19.

7 – Actu Sport :

Mbaye Gueye, l’ancienne gloire de la lutte, est malade. Balla Gaye 2, qui a signé son contrat pour le combat qui va l’opposer à Bombardier, a décidé de lui verser un demi-million pour son traitement. «Je voudrais dire, que dès que je recevrai l’avance de mon cachet aujourd’hui, je remettrai 500 000 francs Cfa à mon grand frère Aziz Ndiaye, pour qu’il les remette à mon père Mbaye Gueye pour son traitement», a indiqué le lutteur.
Lion en forme : Ibrahima Niane se paye un triplé face à Lorient
Trois buts d’Ibrahima Niane ont permis au FC Metz de battre Lorient, dimanche après-midi à Saint-Symphorien. L’attaquant sénégalais avait pourtant quelques difficultés en début de saison, rappelle wiwsport. Il a pris ses marques et fait de bons matchs. Auteur de 6 buts, Ibrahima Niane est sans doute l’un des attaquants sénégalais les plus performants en cette première partie de saison.

Privé de Sadio Mané, Liverpool prend une raclée 7 à 2 à Aston Villa
Le champion anglais en titre, Liverpool, a été écrasé dimanche par Aston Villa (7-2) pour la 4e journée de Premier League, du jamais vu depuis 1963 pour les Reds. Liverpool, qui avait remporté ses 3 premiers matches, pointe à la 5e place du classement, à égalité de point avec son bourreau du jour, qui pointe au 2e rang grâce à sa différence de buts. (Afp)

La rédaction de SenCaféActu

Please follow and like us:
SenCaféActu du 5 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
RSS
EMAIL