SENEGAL-PRESSE-REVUE : LES SUJETS POLITIQUES TIENNENT LA VEDETTE DANS LES QUOTIDIENS

SENEGAL-PRESSE-REVUE :
LES SUJETS POLITIQUES TIENNENT LA VEDETTE DANS LES QUOTIDIENS

*Les quotidiens se sont davantage intéressés à la politique qu’aux autres sujets en* *évoquant dans leur livraison de ce jeudi le coup d’Etat en Guinée* et *les élections municipales et départementales prévues en janvier* *prochain* .

‘’Macky Sall hausse le ton’’, écrit Le Quotidien, qui annonce l’envoi, ce jeudi, à Conakry, la capitale guinéenne, d’émissaires du chef de l’Etat sénégalais.

‘’Le Sénégal est contre le coup d’Etat perpétré en Guinée (…) Macky Sall l’a fait savoir’’, lit-on dans le même journal. Et pourtant, ajoute-t-il, ‘’sous l’ère du président Alpha Condé, les relations entre la Guinée et le Sénégal étaient (…) tendues’’.

Au moment où la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest condamne le coup d’Etat mené contre le gouvernement d’Alpha Condé, la junte, elle, ‘’renforce son assise’’, fait remarquer Le Populaire. Les ministres du gouvernement déchu sont sommés par les militaires arrivés au pouvoir dimanche de présenter un bilan écrit de leurs tâches, au plus tard vendredi.

Selon WalfQuotidien, il existe des villes à ne pas perdre par la majorité présidentielle aux élections municipales et départementales de l’an prochain au Sénégal.

‘’Le président Macky Sall sera dans l’obligation de remonter la pente dans certaines grandes villes’’, affirme-t-il, citant, entre autres, celles de Dakar et de Ziguinchor.

Le Témoin Quotidien dévoile ‘’le jeu de poker du PDS’’, le parti de l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, en vue des élections locales. ‘’En refusant de faire partie de Yewwi Askan Wi et d’être à la remorque de Khalifa Sall, d’Ousmane Sonko et de Serigne Moustapha Sy, le PDS entend montrer qu’il reste toujours la principale force de l’opposition’’, explique le journal.

Mais, avertit Le Témoin Quotidien, le PDS ‘’risque (…) d’arriver derrière ce nouveau pôle (Yewwi Askan Wi), le 23 janvier prochain’’, date des élections municipales et départementales.

L’As constate une ‘’ruée’’ des électeurs vers les commissions chargées de la révision des listes électorales. ‘’Hier, de Dalifort à Grand-Yoff en passant par la sous-préfecture des Parcelles Assainies, ce sont d’interminables va-et-vient et de longues files d’attente qui ont rythmé la journée des retardataires’’, observe-t-il.

Selon le même journal, à Keur Massar, l’un des cinq départements de la région de Dakar, une partie des électeurs demande la prorogation du délai fixé au mercredi 8 septembre de la révision des listes électorales en prélude aux scrutins municipaux et
départementaux.

‘’L’opposition face à ses démons’’, lit-on dans L’info. Ce journal estime que ‘’l’opposition est minée par les jeux de positionnement et les querelles d’égo’’.

Kritik’ dresse un bilan pas du tout glorieux de la 13e législature, celle en vigueur depuis 2017. ‘’Un mandat scandaleux ! Installé officiellement le 14 septembre 2017, la 13e législature issue des élections du 30 juillet de la même année a trahi tous les espoirs’’, s’indigne le journal.

Durant l’exercice de leur mandat, écrit-il, les députés ont fait de l’institution parlementaire un ‘’haut lieu de cautionnement [de la] liquidation politique’’, mais aussi du ‘’trafic de faux billets de banque’’, des ‘’magouilles’’, etc.

L’Observateur s’est intéressé à une enquête menée par les services judiciaires sur un trafic présumé de passeports diplomatiques, une affaire dans laquelle est mis en cause le rappeur et activiste Landing Mbissane Seck dit Kilifeu. Le député Mamadou Sall, de Benno Bokk Yaakaar (majorité), également cité dans cette affaire judiciaire, a dit au journal être ‘’prêt à perdre son immunité parlementaire pour faire face à la justice’’ et laver son honneur.

‘’Je ne me reproche absolument rien’’, se défend le député Boubacar Biaye, cité, lui aussi, dans ce dossier judiciaire.

‘’On se partageait les montants’’, autrement dit le butin du trafic présumé de passeports diplomatiques, a déclaré un homme interrogé par les enquêteurs, affirmant même fréquenter les deux députés jusque dans leur bureau à l’Assemblée nationale, selon Libération.

Il a fait des ‘’aveux dévastateurs’’, selon le journal.

Source A annonce que Kilifeu devrait être jugé pour le délit présumé d’escroquerie, la ‘’seule charge’’ retenue contre lui par les enquêteurs.

La rentrée scolaire préoccupe aussi les quotidiens.

Le Soleil, se basant sur le dernier communiqué du conseil des ministres, annonce des ‘’instructions’’ de Macky Sall visant à éviter toute ‘’spéculation’’ ou ‘’rétention’’ de denrées de consommation lors de la rentrée des classes prévues début octobre.

Selon Sud Quotidien, le chef de l’Etat veut faire en sorte qu’il y ait une ‘’stabilisation des prix’’ de ces denrées, à la suite de la hausse des tarifs et de la pénurie de certains produits de consommation courante.

ESF

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
EMAIL