UN PROJET DE 650 MILLIONS DE FRANCS POUR ACCOMPAGNER LES MIGRANTS DE RETOUR

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la République tchèque, ont signé, jeudi, à Dakar, un accord visant à accroitre les opportunités économiques pour les migrants de retour afin de contribuer à l’augmentation de leur employabilité, a constaté l’APS.

’’Ce projet de plus de 650 millions de Fcfa vise à accroître les opportunités économiques pour les migrants de retour sénégalais, afin de contribuer à l’augmentation de l’employabilité’’, indique un document remis à la presse, lors de la cérémonie de cette signature d’accord.

Cet accord de 12 mois entre dans le cadre du projet de consolidation des acquis en matière de réintégration des personnes migrantes de retour au Sénégal à travers un appui intégré aux micros et petites entreprises.

Le projet prévoit de cibler 20 migrants de retour ayant réussi leur programme de réintégration, en vue d’avoir un accès accru au financement, aux nouvelles technologies, formations, etc.

Il vise aussi à former à l’entreprenariat de 220 migrants de retour et jeunes de la région pour une durée de 6 mois, afin de créer des emplois dans cette région.

Selon l’ambassadeur de la République tchèque au Sénégal, Miloslav Machalek, le but poursuivi dans cet accord est de se focaliser sur les causes de la migration.

’’Ce projet de plus de 650 millions de Fcfa est le premier financement de la République tchèque pour le Sénégal, il se concentrera sur la formation et l’entreprenariat des migrants de retour, pendant une durée de 12 mois’’, a-t-il souligné.

Pour lui, il est important pour les gouvernements de créer des conditions favorables permettant à chaque citoyen d’avoir ’’la fierté d’appartenir à une nation’’.

Le projet sera mis en œuvre dans la région de Tambacounda, ’’en tenant compte de son importance géographique, mais aussi étant un carrefour des régions du Sud ainsi que des pays voisins tels que la Guinée et le Mali’’, a expliqué la chargée de mission de l’OIM Sénégal, Valeria Falaschi.

Elle souligné que dans cette initiative, la diaspora sénégalaise jouera un rôle clé à travers le soutien à la consolidation et au développement des entreprises, tout en s’appuyant sur ses capacités de mise en réseau.

’’Ce projet revêt une importance notoire d’autant plus qu’il entre en droite ligne avec le programme de la gouvernance migrations et développements, très cher au Sénégal’’, a quant à lui, indiqué, le conseiller technique au cabinet du Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur, Aguine Fofana.

Il a noté que le renforcement de capacité et l’employabilité des jeunes migrants de retour permettra à coup sûr d’accroître leurs opportunités économiques et de contribuer à un climat social apaisé dans le pays.

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
EMAIL